ZOOFEST : 3e soirée de Blagues et Confidences

Poulet frit et irrévérences

Crédit photo ©Myriam Frenette

Par: Ariane Coutu-Perrault 

Jean-Sébastien Girard présentait sa 3e soirée Blagues et Confidences avec une invitée qu’il a avouée moins connaître d’un point de vue personnel lors de sa présentation. Chose certaine, nous connaîtrons beaucoup mieux Mariana Mazza à la fin de l’heure.

Si Jean-Sébastien Girard l’a présentée en soulignant son costume de la fête de la St-Jean-Baptiste, Mariana Mazza est arrivée avec fière allure vêtue d’une belle robe noire et d’un chapeau rose, mais elle ne tient toujours pas la langue dans sa poche. Les deux ont plusieurs points en commun ; enfants de mère monoparentale, aimant la mal bouffe et les deux ont déjà résidé dans Montréal nord. La jeune humoriste dépeint tout de même  son quartier d’enfance avec tendresse à travers une pointe d’humour.

Mariana Mazza prend très rapidement le contrôle de l’entrevue, elle a raconté son parcours artistique qui a passé par le sport, la danse, la peinture et autres. Elle a toujours essayé de gagner sa vie de façon artistique en voulant offrir et faire plaisir au public. Elle a parlé de son public avec passion et sincérité. Toujours à la merci de celui-ci, elle se rend compte de la chance qu’elle a de pouvoir entrer en contact avec ses fans. Elle défendait également qu’elle n’est pas vulgaire, et que de la définir ainsi est insultant pour son public qui se déplace en grand nombre à ses spectacles. Elle dit ce qu’elle pense en tout temps dans une honnêteté inébranlable mais affirme que les babines suivent les bottines.

S’en suit alors des confidences attendrissantes et émouvantes, comme un cri du cœur, lancé à travers un baril de poulet frit apporté sur scène en surprise. Elle a affirmé qu’elle ne désire plus conquérir le monde, qu’il y a plusieurs missions à accomplir et des gens à aider ici. Que si elle voyageait, ce ne serait pas pour les bonnes raisons,mais plutôt par égocentrisme.

Pour terminer la soirée dans cette mouvance, son meilleur ami et première partie, Dave Morgan est venu parler d’elle autant de ses mauvais côté que de ses bons. Ce que l’on retient, c’est qu’elle n’a pas changé avec le succès, elle est restée intègre et ça transparaît tout au long de l’heure. Si elle a été un peu moins drôle que les premiers invités, elle a su gagné le coeur du public et de l’animateur qui s’est fait un peu moins taquin qu’à son habitude.

Vous pourriez aussi aimer...