WD-40 aux Francos

Des hommes d’expérience

DSC_8549
© Angéline Gosselin/MatTv.ca

Par : Ariane Coutu-Perrault 

Cette année aux Francos, la nouvelle scène Sirius XM présente des groupes plus rock et un peu plus en marge du reste de la programmation. La scène, un peu plus reculée, laisse résonner les décibels plus agressifs dans le Quartier des spectacles. Le groupe d’expérience WD-40 performait samedi soir dernier à 22 h, et leurs barbes poivre et sel ne laissaient surtout pas sous-entendre qu’ils étaient fatigués malgré l’heure, bien au contraire… Avec plus de 20 ans de carrière sous la cravate, ils ont donné un show dans un rock très solide et une performance énergique, et les fans étaient au rendez-vous. Normalement trois au sein du groupe, ils avaient un invité spécial à la guitare qui les a accompagnés tout le long du spectacle.

WD-40 a sorti un nouvel album l’an dernier, La nuit juste après le déluge. Ils ont donc joué de nouvelles chansons, mais aussi des plus anciennes comme Mouche à marde, où ils ont pris le temps de mettre en scène une petite chorégraphie coordonnée.

DSC_8845

N’ayant pas l’air de se prendre au sérieux plus qu’il ne le faut, ils avaient tout de même l’air remarquables avec leur look oldschool et leur son très rock and rollLe guitariste Étienne « Jean-Loup Lebrun » Carrier, un peu plus discret sur scène que son frère Alex Jones, avait fière allure, comme Elvis s’il avait été plus timide, avec ses lunettes de soleil derrière son micro vintageAlex Jones, aux rênes du groupe, a, quant à lui, étonné et mis de la poudre aux yeux à plusieurs reprises. Il n’y a pas à dire, il se donne vraiment à fond lorsqu’il est sur scène, sortant un chapeau de cowboy lors d’une chanson un peu plus country et se déshabillant pour la chanson Y’en aura pas de p’tite culotte, en disant à la foule « pour une dernière fois, pour toi Montréal »… jusqu’à la prochaine fois!

Avec les années, Alex Jones a appris à se garder une petite gêne en enlevant seulement son chandail, lui qui, autrefois, en montrait beaucoup plus… Il y a quand même mis du sien en jouant de façon déchaînée, en rigolant avec son frère en lui disant « Aweye, chante, câlisse! » et en jouant de la basse derrière sa tête. WD-40 n’a pas l’intention de mourir et ne laisse définitivement pas sa place. On espère les revoir bientôt!

Crédit photo : © Angéline Gosselin/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...