Visionnement: The Joker

Sans farces, ni attrapes 

©Warner Bros

Par : Martial Genest

Il est enfin arrivé, après plusieurs mois de spéculation le film sur l’ennemi juré du Batman, The Joker est enfin à un cinéma près de chez vous et il sera enfin possible de voir ce que Joaquin Phoenix avait à apporté cet illustre personnage de l’univers de DC Comics.

Le film se veut être la création du personnage, ou plutôt la descente aux enfers de l’homme de qui naîtra le prince du crime, The Joker. Si on compare ce qui est normalement fait au niveau des films de superhéros, celui-ci ressemble plus roman illustré plus qu’a une bande dessinée, du fait de sa violence et du public ciblé par sa maturité. Il est donc important de ne pas se présenter au cinéma et de s’attendre à un film comme Aquaman, Shazam ou Wonder Woman. L’histoire est beaucoup plus sombre et il n’y a aucun combat entre vilains et superhéros.

La prestation de Joaquin Phoenix dans le rôle du prince du crime est excellente, chacun des acteurs ayant interprété ce vilain lui avait apporté un élément, ce qui manquait était le rire incontrôlable, et ce film nous offre enfin une explication tout à fait plausible et justifiable. Il semble y avoir un certain respect entre les acteurs qui revêtissent ce costume. Certains des aspects de Cesar Romero du Batman de la série télévisée, de Jack Nicholson du Batman de Tim Burton et même une certaine ressemblance à Heath Ledger du film, The Dark Knight de Christopher Nolan. Contrairement aux autres acteurs, Joaquin Phoenix a su faire vivre le personnage sans la présence du Batman.

Le film démontre une certaine instabilité sociale, et un agrandissement de la différence entre les classes sociales, les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent, dans le chaos et la révolte naitra The Joker. Le débat est déjà présent sur Internet, qui est un meilleur Joker, Joaquin Phoenix ou Heath Ledger? Allez voir le film et jugez de par vous-même.

Note 4.5/5

 

Vous pourriez aussi aimer...