Visionnement: Spider-Man into the Spider-Verse

Une toile bien tissée

©Sony

Par : Martial Genest

Le dessin animé Spider-Man into the Spider-Verse sera en salle dès le 14 décembre. Les amateurs de films de superhéros seront donc gâtés pour les fêtes cette année.

L’univers de Spider-Man est complexe et plusieurs adaptations du personnage ont vu le jour au cours des années, l’utilisation de multiples univers dans lequel chacune a sa version de Spider-Man est intéressante et intelligente à la fois. Il est rare de voir des films d’animation de superhéros au grand écran, ils sont plus souvent vendus directement sur DVD ou par téléchargement. Les scénarios étant souvent légers et courts, il y aurait peu d’intérêt pour les gens de se déplacer et payer un billet de cinéma pour un film d’une courte durée.

Spider-Man into the Spider-Verse offre un scénario de qualité comme celui de Spider-Man Homecoming et l’utilisation de plusieurs techniques de dessins nous rappelle les vielles bandes dessinées ainsi que les nouvelles. Lors du visionnement en 2D, j’ai remarqué que certaines scènes avaient un effet de l’image d’un film 3D lorsqu’on ne porte pas les lunettes, était-ce voulu de façon artistique ou était-ce une erreur? Cela pour moi fut le seul point négatif que j’ai trouvé au film.

Ce film nous présente une version de Miles Morales adolescent être piqué par une araignée et obtenir ses pouvoirs de Spider-Man, il devra prendre le flambeau après le décès de spider-man de son univers aux mains du Kingpin. C’est avec l’aide de Gwen Stacy, Peni Parker, Peter B Parker, Spider-Man Noir et Spider-Ham que le jeune Spider-Man apprendra qu’avec de grands pouvoirs vient de grandes responsabilités. Puisque chacun provient d’un univers avec un style spécifique d’animation, cela nous permet d’assisté à un amalgame de genre qui se veut fluide tout en étant différent et respecte les origines de chacun.

Spider-Man into the Spider-Verse est loin des dessins animés du samedi matin, et démontre que ce médium a encore une place dans le cinéma moderne.

Note 4.5/5

 

Vous pourriez aussi aimer...