Visionnement : How to train your dragon – the hidden world

Voler de ses propres ailes

© Universal Pictures

Par : Normand Pineault

Après Lord of the Rings, Harry Potter, ou même Game of Thrones, il est rare de voir des séries fantastiques où la qualité et l’engouement ne vont qu’en s’améliorant. En 2010, How to train your dragon surprenait les spectateurs par son imaginaire coloré et sa profonde humanité. La compagnie DreamWorks récidive une deuxième fois en 2014 en donnant à la suite la chance d’ancrer encore plus cette série au sommet du répertoire d’animation. How to train your dragon : the hidden world avait donc de gros souliers à chausser afin de conclure efficacement cette trilogie. Malgré les attentes, il réussit haut la main le défi, et se démarque de plus des autres en nous offrant une finale mûre et riche en thématique.

Le monde parfait des Vikings cohabitant avec leurs dragons est bousculé un jour par l’arrivée soudaine d’une furie nocturne femelle, dont Toothless s’éprend aussitôt. Lui-même renversé par la chance qu’a son compagnon, Hiccup (Jay Baruchel) réalise toutefois vite qu’elle est en réalité l’appât d’un chasseur de dragons impitoyable nommé Grimmel (F. Murray Abraham), et il devra user à son tour de son leadership afin de découvrir le monde caché au bout de l’océan, là où tous les dragons et son peuple pourront se réfugier et être en sécurité.

L’histoire est assez simple et quelque peu prévisible, mais l’attachement aux personnages maintenant plus âgés nous fait vite embarquer avec plaisir dans l’aventure. La maturité des thèmes est pourtant toujours bien présente; la romance que vivent les héros est mignonne sans tomber dans la formule Disney, tandis que l’amitié et le courage font vibrer chacun des moments du film. Le mélange d’humour facile et plus sérieux est au rendez-vous, de même que les typiques réactions félines de Toothless qui feront sourire les petits comme les grands. Une certaine danse de l’amour plutôt maladroite par ce petit dragon noir est particulièrement amusante.

Dreamworks reste comme toujours un maître dans l’animation et la finition des décors et des images. Les couleurs vibrantes de ce monde fantastique nous en mettent plein les yeux, ainsi que la qualité des effets de lumière qu’on jurerait réels même dans cet environnement de caricatures bon enfant. Tous les acteurs des deux précédents films tels que Cate Blanchett, Gerard Butler, Jonah Hill, Kristen Wiig, Kit Harrington, et plusieurs autres, prêtent également à nouveau leurs voix aux personnages. How to train your dragon : the hidden world se déroule donc comme du bon temps passé en compagnie de vieux amis, s’accompagnant d’une vivante et excellente musique celtique, et nous offre en prime une finale touchante et satisfaisante qui conclut parfaitement cette série.

How to train your dragon : the hidden world, en salle partout au Québec dès le vendredi 22 février 2019.

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...