Astar is born 2 copy

Visionnement : A Star is Born

Une paire hors pair

AStarisBorn_1

© Warner Bros

Par : Martial Genest

C’est le 5 octobre que la troisième version du film A Star is Born fait son apparition au cinéma. Deux artistes en seront à leurs premiers pas dans ces nouvelles fonctions, Bradley Cooper en directeur et Lady Gaga en actrice.

A Star is Born est l’histoire de la rencontre entre deux êtres à l’opposé d’une carrière musicale, Jackson Maine interprété par Bradley Cooper a déjà atteint son apogée et débute son déclin. De son côté, Ally interprétée par Lady Gaga est près de l’abandon du rêve qui ne semble pas se réaliser. Jackson saura donner à Ally cette opportunité et cette visibilité qui propulseront la carrière de la jeune chanteuse au détriment de la sienne.

Depuis 2011 qu’il y avait une tentative de refaire ce film sous la direction de Clint Eastwood avec Beyoncé pour le rôle de la chanteuse. En 2012, lorsque Bradley Cooper signe pour diriger cette nouvelle interprétation, Lady Gaga embarque dans l’aventure et le résultat est aujourd’hui en salle de cinéma. La chimie entre Cooper et Gaga est palpable, la musique est variée et les prises de vue ajoutent à l’atmosphère. Bradley Cooper semble bien avoir pris une page du livre de Clint Eastwood, car la direction du film est claire et nette du début à la fin, malgré que quelques scènes sont un peu longues, celles-ci transposent bien le poids de l’alcoolisme sur leur union.

Comme Lady Gaga nous démontre qu’elle est très talentueuse, et quoique le contexte de son premier rôle est dans le monde de la musique, un univers qu’elle côtoie sur une base régulière, elle a fait preuve d’une grande maturité ayant même tourné quelques scènes nues. Pour sa part, Bradley Cooper fait preuve lui aussi de beaucoup de talent, non seulement sait-il chanter, mais il a su aussi diriger son premier film avec brio. Tous les éléments du film ont une bonne cohésion, du jeu des principaux acteurs aux acteurs de soutien tels que Sam Elliott dans le rôle de Bobby Maine le frère de Jackson, ou Andrew Dice Clay avec une excellente interprétation de Lorenzo, le père d’Ally. Côté musique, l’apport de Lukas Nelson est excellent et donne encore plus de crédibilité au film.

Que vous ayez visionné le film de 1976 avec Barbra Streisand et Kris Kristofferson ou non, ne vous en faites pas, car ce n’est pas un prérequis. Je me demandais avant de faire ce visionnement, si les technologies d’aujourd’hui seraient utilisées, et j’ai obtenu ma réponse dans les premières minutes de celui-ci. Du nouveau et du vieux, voilà ce que vous offre cette nouvelle adaptation de A Star is Born, et il ne serait pas surprenant de voir ce titre mentionné à quelques reprises lors de la remise des Oscars.

Note : 4/5

Texte révisé par : Annie Simard

 

Vous pourriez aussi aimer...