cover_vincent

Vincent Vallières au Jardin botanique

Un spectacle au coeur du Jardin botanique 

3

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Ariane Coutu-Perrault

Durant tout l’été, au Jardin botanique le dimanche après-midi, des artistes jouent en pleine nature, dans la zone concerts intimes. Dimanche dernier, l’invité de la semaine était Vincent Vallières qui a donné un spectacle semi-acoustique. Il a joué sous le petit chapiteau accompagné de son guitariste, André Papanicolaou, qui l’accompagnait également au piano. Les deux musiciens sont montés sur la petite scène avec deux guitares acoustiques, une électrique, un ukulele, un piano ainsi qu’un petit ensemble de percussions. Le petit gazébo était muni d’un mur de fond fait de branches, à l’avant, des platebandes de fleurs, le tout placé sous les pommetiers du Jardin botanique. L’ambiance naturelle s’agençait très bien avec la poésie et les douces mélodies du chanteur. Bien évidemment, Vincent Vallières a choisi de faire une prestation moins rock, plus relax. Il a commencé en jouant quelques chansons de son nouvel album, Le temps des vivants, sorti en mars dernier.

10

Il a eu le temps de parler entre ses chansons au public attentif. Il nous a donc raconté sa semaine avec Gilles Vigneault et huit autres auteurs-compositeurs. Monsieur Vigneault enseignait aux auteurs les grands poètes classiques. Il a conseillé aux musiciens de monter sur scène sans leur instrument et d’essayer d’affronter le public sans leur instrument. Vincent Vallières a donc fait une interprétation de sa chanson Le repère tranquille, tirée de son album du même nom datant de 2006, accompagné seulement de André Papanicolaou au piano. Il a également fait part d’une nouvelle composition écrite lors de cette semaine avec l’aide de Gilles Vigneault intitulé Loin dans le bleu.

111

Après que les gens se soient levés pour applaudir chaudement Vincent Vallières, il a demandé au responsable s’il avait le temps pour deux dernières chansons. Il a donc terminé son spectacle en plein air avec sa chanson à succès On va s’aimer encore et en remerciant avec sincérité les gens présents, tout autour de la petite scène.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...