Vincent Vallières à l’International de montgolfières

Vincent Vallières d’hier à aujourd’hui

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Mylène Groleau

20 heures précisément. Vincent Vallières foule les planches de la Grande Scène de l’International de montgolfières de Saint-Jean sur Richelieu. L’aire réservée pour le parterre de chaises est plein. On peine à voir la fin des festivaliers qui ont pris place. Debout, devant la scène, les gens se rassemble pour voir et entendre l’artiste.

C’est un Vincent Vallières enjoué qui nous accueille en introduction de son spectacle en spécifiant qu’à sa première prestation à l’International, il venait de sortir son 1er album … en cassette! Une constatation surprenante mais facile qui nous permet de nous situer dans le temps et faire comprendre qu’il roule sa bosse depuis bien longtemps, et sa présence est toujours grandement attendue.

Une soirée où les festivaliers ont pu entendre un répertoire de plusieurs albums dont: Chacun dans son espace, Le repère tranquille, Le monde tourne fort, Fabriquer l’aube et Le temps des vivants.

Il a eu la délicatesse de nous raconter, avec humour, des bribes de son passé. Nous a remis en situation avec les 70 ans qui nous séparent de la grève des miniers d’Asbestos. Un point tournant de l’histoire du Québec et l’un des premiers précurseurs de la révolution tranquille. Il a enchaîné avec sa composition Asbestos qui parle de l’épopée de ses ancêtres qui ont œuvré dans cette même ville minière de l’Estrie.

La foule s’est jointe à lui toute en voix pour chanter et accompagner l’artiste entre autre sur Ok on part, Café LézardJe pars à pieds, StoneEntre partout et nulle part, Mélie, En attendant le soleil, L’amour c’est pas pour les peureux, Bad Luck,  Le temps est longÀ hauteur d’hommes et Lilie. 

En suggérant « une petite dernière pour la route », il n’a pas eu d’autres choix que de se résigner à deux interprétations afin de clore la soirée avec sa chanson légendaire On va s’aimer encore et Le temps passe où tout l’auditoire s’est permis de joindre leur voix à la sienne.

Crédit photo: ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...