Chaque fois qu'un groupe de personne criait, un grand nombre de personnes levaient leur verre et trinquaient. / Olivier Bourget

Une 25e édition pleine de couleurs !

Le Mondial de la bière : l’événement tout indiqué pour les amateurs

La bière au cannabis a attiré de nombreux curieux.

La bière au cannabis a attiré de nombreux curieux. / © Rosalie Dion

Par Rosalie Dion

La 25e édition du Mondial de la bière avait lieu jusqu’à samedi au Palais des Congrès de Montréal. Il y en avait réellement pour tous les goûts : des saveurs complètement inusitées, telles que de la bière au cannabis, offerte par la microbrasserie artisanale Saint-Bock, de la musique très funky et une ambiance à la fête.

Une ambiance de feu

Le premier artiste à venir performer était DJ Pat The Brat. Premièrement, la majorité des personnes qui venaient s’installer sur une table dans l’aire commune devait crier pour s’entendre. Il n’était pas possible de réellement apprécier la musique parce qu’elle traversait les tympans de tous ceux qui se trouvaient à quelques mètres des hauts-parleurs.

Ce petit inconvénient a été cependant enterré par la performance du groupe funk et soul The Hurt, qui a donné un spectacle magistral. L’événement est devenu une vraie fête et vers la fin de la soirée, une vingtaine de personnes dansaient ensemble sur des hits disco et funk.

Chaque fois qu'un groupe de personne criait, un grand nombre de personnes levaient leur verre et trinquaient. / Olivier Bourget

Chaque fois qu’un groupe de personne criait, un grand nombre de personnes levaient leur verre et trinquaient. / © Olivier Bourget

Petits hics

Alors que les médias étaient très bien accueillis à l’événement, il y avait quelques petits problèmes logistiques du côté de la tente VIP/Média. Il n’est pas question de blâmer les employés, mais plutôt l’organisation qui a sous-estimé le nombre de personnes. 

Il est plutôt décevant pour les personnes qui paient 40$ pour une soirée d’avoir de la difficulté à goûter de nouvelles bières parce que 25 personnes font la file devant elles.

Les prix, fixés par les exposants, étaient également très élevés. En moyenne, les dégustations coûtaient 3$ pour environ ⅓ de bière. L’échantillon le plus cher, pour sa part, coûtait environ 9$.

En ne tenant pas compte de l’aspect pécunier, c’était une soirée très agréable. Plus tard cet été, du 29 juin au 1er juillet, le Mondial de la bière changera de continent pour aller désaltérer la capitale de la France, Paris. 

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...