19441794_1512060392189490_741788674808316730_o

Un voyage nostalgique avec Nazareth!

Nazareth nous transporte dans le passé le temps d’une soirée

 

NAZARETH

©site web Nazareth

Par: Serge Guay

Le nouveau millénaire a ramené à la surface une multitude de groupes qui ont marqué les années 70 et 80. De Def Leppard à Scorpions en passant par le groupe écossais Nazareth. C’est hier soir, 3 août, que Pete Agnew (seule membre original du groupe et bassiste) et ses acolytes; soit son fils Lee Agnew à la batterie, Jimmy Murrison à la guitare et Carl Sentance, qui, sans faire oublier l’incomparable voix de Dan McCafferty, fait très bien son travail au micro.

Nazareth nous ont initiés à une soirée empreinte de nostalgie…

En entrée de jeu, un solide rock de 1974, Silver Dollar Forger qui a su bien partir la soirée et l’ambiance dans la foule.

Dès la troisième chanson, les succès Razamanaz, This flight tonight ont ravi la foule. À mi-parcours de cette belle soirée, la superbe ballade Sunshine nous est offerte. Le spectacle a continué à s’enrichir avec d’autres succès tels que Hair of the dog, Expect no mercy et sans oublier, évidemment Love hurts

 

La soirée se complète par la deuxième chanson en rappel Broken down angel

Nazareth n’a peut-être pas tout à fait traversé le temps, mais d’après la réaction du public leur méga succès Love hurts et quelques autres titres résonneront encore longtemps dans nos oreilles et permettront à Nazareth de peut-être passer à l’histoire

Verra-t-on dans les prochaines 30 ou 40 ans nos groupes rock d’aujourd’hui avec une telle nostalgie…Il est permit d’en douter selon moi!

Texte révisé par: Louisa Gaoua

 

Vous pourriez aussi aimer...