jean-marc-parent_745x490_v01a

Un retour phénoménal pour JMP

Un spectacle à pleurer de rire

jean-marc-parent_745x490_v01a

© Photo officielle

Par : Maryse Phaneuf

À notre arrivée à la Place des Arts pour l’évènement des 10 ans de JMP au Festival Juste Pour Rire, au premier regard, nous sommes immédiatement conquis par l’immense scène et décor. Nous avions l’impression d’être dans un salon : une petite table , un canapé ainsi qu’un feu de foyer diffusé sur des écrans.

galajmp_em_066

Pour débuter le spectacle, une bonne amie à lui vient le présenter, nulle autre que la très talentueuse Nadja. À son arrivée sur scène, Jean-Marc Parent fut accueilli par une foule de gens qui l’ont acclamé par une ovation debout. C’est un homme souriant et heureux de retrouver son public. Il commence la soirée par nous aviser qu’il a été conseillé de ne pas parler de certains sujets, mais fidèle à lui-même et à la demande d’un grand ami, Mario Dumont, il nous parle alors de trafic, des constructions et des détours que cela peut causer.

C’est un public comblé et suspendu à ses lèvres qui l’écoute raconter ses histoires. Beaucoup de sujets sur ses expériences personnelles et ses connaissances ont été abordés pendant le spectacle. Même quelques sujets ont été discutés avec le public dont les voitures électriques de leurs bons et mauvais cotés et le compostage avec ses méthodes. Il a aussi abordé des sujets un peu tabous comme la maladie de la goutte. Mais le tout entrecroisé d’un brin d’humour ce qu’il fait à merveille.

jmp3

© Sylvain Côté / Facebook de JMP

Dans la foule, tout à l’avant, un bon ami à lui venu tout droit de la France, Eli Semoun. Sa présence lui a remémoré des bons et des moins bons souvenirs de Paris. Nous avons eu droit à plusieurs aventures qui lui sont arrivées durant son passage chez nos cousins.

galajmp_em_083

Des belles surprises nous étaient réservées : un humoriste français Eddy King et Julien Tremblay ont été invités sur scène le temps d’un numéro chacun. Malheureusement trop courts, mais combien divertissants et très drôles. Un peu plus tard dans la soirée, un DJ sur scène muni d’un système de son de 2100 watts, un son à faire lever la foule. Les gens se sont levés et se sont mis à danser et à taper des mains, on se croyait dans une grande discothèque. Jean-Marc Parent a aussi demandé à Nadja de chanter quelques chansons au grand plaisir des gens présents.

galajmp_em_074

Pour terminer la soirée, il nous a parlé de son coach de vie, de ses péripéties en Floride ainsi que d’un de ses amis et ses aventures. Un spectacle où on peut dire que c’est de là que l’expression « rire à en pleurer » prend tout son sens. Le spectacle devait se terminer vers 23 heures et fidèle à lui-même, il s’est terminé vers 00 h 15.

Un spectacle clé à ne pas manquer et que je conseille à quiconque veut passer un moment agréable. Pour plus de renseignements et pour voir ses dernières publications, vous pouvez consulter sa page Facebook Jean-Marc Parent 

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...