Une-DSC09384_2

Tournoi de l’impro cirque

Un spectacle à découvrir

DSC08649_1

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Par : Gabriel Talbot

La Tohu présente cette fin de semaine, pour la quatrième année consécutive, une série de trois spectacles regroupés sous le titre Tournoi de l’impro cirque. Le concept de ces spectacles est de combiner ensemble des numéros de cirque et l’improvisation qui est connue par la LNI (Ligue nationale d’improvisation). La LNI est le tremplin de nombreux comédiens et artistes de la télé et du cinéma québécois. Pendant les soirées de jeudi et de vendredi, la Tohu présente deux équipes différentes par soir qui s’affrontent dans le but que les équipes gagnantes de chaque soirée participent à la finale de samedi soir. Chaque équipe est composée de 4 circassiens et d’un capitaine d’équipe ayant participé à la LNI.

L’orchestre Wonder-Trois-Quatre accompagne chaque numéro et ces musiciens se spécialisent dans la musique improvisée. Ainsi, lorsque l’arbitre donne les consignes aux équipes pour le prochain duel, il donne aussi le style de musique qu’il désire entendre pendant la joute. Cette ambiance festive est donc rehaussée à chaque prestation par une musique inusitée.

DSC09046_1

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Le déroulement de la soirée se passe de façon similaire aux joutes de la LNI, mais ce sont les circassiens qui font le spectacle par leurs prouesses. Avant chaque joute l’arbitre donne le thème, la discipline, le nombre de joueurs et le style de musique. Les équipes prennent alors une ou deux minutes pour discuter entre eux sur la façon qu’ils vont nous raconter une histoire en fonction des critères de la joute. Après la joute, les spectateurs votent avec des cartons de couleurs et le point est donné à l’équipe qui reçoit le plus de votes. L’arbitre peut donner des pénalités aux équipes pour des raisons de retard ou parce qu’ils se sont éloignés du sujet imposé.

Mentionnons qu’avant le début du spectacle, nous pouvions acheter des nez rouges que nous pouvions lancer à l’arbitre en signe de désaccord de ses décisions. L’arbitre de jeudi soir était Roberto Sierra, son humour et son personnage ont été très aimés par le public, ce qui lui a valu de recevoir souvent des nez. Les profits de ces ventes sont remis à un organisme.

DSC09156_2

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Il n’y a que les capitaines d’équipe qui peuvent contester les décisions de l’arbitre. Ce sont aussi eux qui feront principalement les narrations. Pendant cette soirée, nous avons eu droit à des numéros de jonglerie, de bicycle, de contortion, de trampo-mur, de diabolo, de corde lisse et de rola-bola.

Ce concept est très intéressant de par son originalité et des bonnes performances des circassiens. Le public adulte ainsi que les nombreux enfants présents ont beaucoup apprécié leur soirée.

Cliquez ici pour accéder au site de la Tohu, pour connaître tous les détails et vous passerez une belle soirée.

Bon spectacle!

Crédit photo :  Gabriel Talbot/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...