17103535_10154268736201332_6799916291843061015_n

The Lumineers illumine le Centre Bell

Bain de foule et confettis

17191247_10154302393026332_3028118496203727225_n

© Facebook officiel

Par Marie-Hélène Amyot

La formation The Lumineers était de passage au Centre Bell samedi soir, dans le cadre de la tournée Cleopatra World Tour. Rassembleur et haut en couleurs, le spectacle a ébloui et réjoui une foule composée de personnes de tous âges venue chanter les succès du groupe, dont le dernier album est paru au printemps 2016. Retour sur une soirée mémorable.

C’est au son de la pièce Submarines que la formation a fait son entrée, avant de faire place au « Bonsoir Montreal! », lancé par le chanteur, Wesley Keith Schultz. Dès lors, le public était conquis et prêt à taper des mains lorsque les notes de Flowers in your hair retentirent. À ce moment, impossible de rester impassible et immobile. Les rythmes entraînants du folk rock de la formation ont vite fait de faire bondir les spectateurs de leur siège. Départ en force, le gros succès Ho Hey a suscité l’enchantement des gens présents, heureux de chanter en chœur, briquets allumés, le bras dans les airs. Cleopatra, comme les précédentes, fut accueillie chaleureusement. Schultz poursuivit la soirée en évoquant le décès de son père, survenu il y a une dizaine d’années, avant d’entonner les notes de Gun song, que les spectateurs ont accueillie en chantant avec lui. La pièce Dead Sea apporta une touche de romantisme à la soirée, déjà très bien amorcée.

16195806_10154156985706332_8853749024467418873_n

© Facebook officiel

C’est au centre de l’amphithéâtre que la foule a retrouvé les membres de la formation pour un segment de quatre chansons composé de Classy Girls, Where the Skies are blue, Charly Boy et Slow it down. Portion plus lente de la soirée, mais au cours de laquelle l’interaction avec le public était présente grâce à la proximité, que les membres du groupe ont voulu recréer malgré la grandeur de l’endroit. Heureux de cet aspect, les spectateurs exprimaient leur joie de façon aussi enthousiaste qu’au début du spectacle. Les sonorités du son The Lumineers ont de particulier que malgré l’ampleur de la salle, elles rapprochent, rassemblent.

De retour sur la scène principale, c’est avec le succès Sleep on the floor que le spectacle s’est poursuivi, avant de faire place à Angela, puis à la populaire Ophelia, alors que le chanteur a pris un bain de foule, descendant parmi les spectateurs avant de regagner son emplacement pour entamer les notes de la chanson Big Parade, qui s’est terminée avec une explosion de confettis, sous un éclairage multicolore. Les membres de la formation se sont retrouvés sur le devant de la scène pour interpréter Walls de Tom Petty and The Heartbreakers, avant d’enchaîner avec My Eyes, alors qu’en décor, étaient projetées différentes images d’éléments de la nature. Naturellement, c’est avec Patience, Jeremiah au piano, que s’est terminé le spectacle, sous les cris et applaudissements nourris des gens présents. C’est donc pour un rappel de trois chansons que le groupe est revenu. Long Way From Home fut la première, précédant une chanson de Bob Dylan, Subterranean Homesick Blues pour clore de magnifique façon, au son de Stubborn Love, attendue par plusieurs.

17103535_10154268736201332_6799916291843061015_n

© Facebook officiel

C’est le sourire aux lèvres, la tête remplie de beaux moments que les gens ont mis fin à une magnifique soirée passée dans l’univers de The Lumineers, un univers rempli de couleurs et de confettis, de paroles touchantes et intelligentes, de sonorités vivantes et dynamiques.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...