Tapis rouge du 33e gala des Gémeaux

Élégance et beauté défilent sur le tapis rouge

67

© Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Christian Gaulin

Il n’y a pas à dire, l’élégance et la beauté prédominaient sur le tapis rouge du gala des 33e prix Gémeaux, dimanche soir, à la Place des Arts. Bien que les personnalités féminines étaient lumineuses et resplendissantes, les hommes avaient fait un effort supplémentaire pour leur habillement, ce qui les rendaient particulièrement impressionnants et fort élégants pour cette soirée qui s’annonçait haute en couleur. Place au glam!

De nombreux artistes s’étant déplacés afin d’assister au gala des prix Gémeaux, qui présente au public et à l’industrie ce que les membres de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT) ont sélectionné comme étant le meilleur diffusé sur nos écrans en télévision et dans les médias numériques, ont défilé sur le tapis rouge, tout en prenant le temps de répondre à quelques questions des médias.

77

On a pu y apercevoir Sonia Benezra, la mairesse de Montréal Valérie Plante, Bianca Gervais et Sébastien Diaz, Marie-Soleil Dion et Louis-Olivier MauffetteJean-Marie Lapointe, Patrice Bélanger, Magalie Lépine-Blondeau, Vincent Leclerc et Mélanie Pilon, Marina Orsini, Alexandre Goyette, Mylène St-Sauveur, Julie Snyder, Hélène Florent, Charles Lafortune, Ludivine Reding, Mariloup Wolfe, Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier, Salomé Corbo, Pier-Luc Funk, les animateurs  du tapis rouge Claudine Prévost et Herby Moreau, Laurence LeboeufÉric Bruneau et Kim Lizotte, Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin, Johanne Fontaine, Mélissa Désormeaux-Poulin, Marc-André Grondin, Mario Tessier, Christian Bégin, Vincent-Guillaume Otis et Éveline Gélinas, Julie Perreault et Sébastien Delorme, Marie Tifo et Pierre Curzi, Évelyne Brochu, François Morency, ainsi que plusieurs autres artistes.

52

MatTv.ca a pu poser quelques questions aux vedettes de l’heure lors de leur passage sur le tapis rouge :

Sonia Benezra, vous avez grandement manqué au public. Lorsqu’on a interviewé les plus grands, doit-on, à un moment donné dans sa carrière, trouver une façon de se réinventer?

Sonia Benezra : Je ne pense pas m’être réinventée. J’ai toujours été fidèle à qui je suis parce que je ne sais pas être autre chose. J’ai toujours préparé mes entrevues de la même façon, comme si la planète entière était à l’écoute, en donnant le meilleur de moi-même, peu importe la personne qui se trouvait devant moi. Et je reviens avec ce même goût et ce même intérêt pour les gens. 30 ans se sont écoulés depuis mes débuts, alors ces artistes que je retrouve ont vécu plein de choses marquantes que je souhaite aborder avec eux. Je suis vraiment reconnaissante d’avoir ces opportunités.

105

Claudine Prévost et Herby Moreau, vous animez le tapis rouge du gala des Gémeaux ce soir. Quel est votre mandat précis?

Claudine Prévost : C’est de mettre la table pour cette grande fête des prix Gémeaux, c’est de rencontrer et de présenter les vedettes qui sont en nomination ce soir.

Herby Moreau : On veut donner l’envie aux gens à la maison de rester pour le gala, de parler des enjeux et de ce que l’on doit surveiller au cours de la soirée. On a le plus beau rôle, on lance la fête et on la ferme.

106

Valérie Plante, en tant que mairesse de Montréal et à part les soirées électorales, qu’est-ce qui vous allume en télévision?

Valérie Plante : (Éclat de rires) J’adore les séries où les femmes sont mises de l’avant, des femmes fortes, des femmes vulnérables, comme Lâcher prise. Sinon, j’ai un coup de cœur pour King Lionel. C’est chanté, c’est divertissant et surtout rafraîchissant!

Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin, est-ce qu’il y a une performance d’acteur ou d’actrice, ou une série qui vous a marqués cette année à la télévision?

Catherine-Anne Toupin : J’adore le show Lâcher prise. C’est une formidable comédie et l’auteure Isabelle Langlois, avec toute son expérience et son talent, nous offre ce qu’elle a de meilleur. C’est définitivement ma série coup de cœur. Et tous les acteurs de cette série se démarquent.

Antoine Bertrand : Moi, c’est ex aequo entre Énock et Alain dans Bye-Bye Maison! (Rires)

107

Marina Orsini, vous faites un retour comme actrice cette année. On vous connaît également comme animatrice. Est-ce que vous trouvez votre bonheur autant dans l’animation que dans le jeu?

Marina Orsini : Complètement. Ce sont deux mondes très différents. Je dirais que pour être pleinement heureuse dans mon métier, j’ai besoin des deux. Je me considère chanceuse de pouvoir les faire parallèlement. 

Magalie Lépine-Blondeau, félicitations pour vos trois mises en nomination ce soir. Comment accueillez-vous ces nominations?

Magalie Lépine-Blondeau : Ça me touche énormément. Ça démontre la confiance qu’on me fait comme interprète, la confiance en ma polyvalence, car les nominations que j’ai eues sont pour des projets tous différents les uns des autres. Je suis très heureuse. Ça me rend fière et ça me touche beaucoup.

37

Vincent Leclerc et Mélanie Pilon, quels jeux d’acteurs ou d’actrices vous ont spécialement touchés à la télévision cette année?

Mélanie Pilon : Pour ma part, Ludivine Reding dans Fugueuse a été marquante. Son rôle et son jeu étaient percutants. Il y a aussi Fabien Cloutier dans Faits divers, touchant et un peu maladroit. Ils ont été mes coups de cœur.

Vincent Leclerc : Moi, j’ai adoré André Kasper dans Hubert et Fanny. C’était un rôle audacieux pour un adulte, alors imaginez pour un adolescent, il l’a rendu merveilleusement bien. Et il y a Mélissa Désormeaux-Poulin et David Savard dans Ruptures qui ont joué de façon incroyable une scène qui clôt la dernière saison et qui s’est poursuivie pour débuter la nouvelle saison.

Sébastien Delorme, lorsqu’on joue dans une quotidienne depuis 3 ans, est-ce que c’est un rythme que l’on peut garder longtemps et te permets-tu d’avoir d’autres projets en parallèle?

Sébastien Delorme : District 31 occupe pleinement 8 mois de mon année. C’est une vraie vie de moine… Et non, je ne veux rien savoir de travailler sur autre chose pour le moment. Merci de me permettre d’éclaircir ça! (Rires).

38

Ludivine Reding, au même moment l’an dernier, vous viviez encore dans l’ombre. Depuis un an, votre vie a basculé à cause de la série Fugueuse. Comment vous sentez-vous ce soir?

Ludivine Reding : Je me sens très heureuse et très fébrile à la fois, ce soir. C’est vrai que ma vie a littéralement changé au cours de la dernière année. Je vis des beaux moments et je tente d’en profiter pleinement. Je me considère chanceuse et privilégiée.

Crédit photo : © Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...