Survivra, survivra pas à Malefycia

Peur et frayeur dans la maison de l’horreur

DSC_6534

©Mathieu Parenteau Vallée/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

Pour une personne comme moi qui a peur de son ombre, je dois vous dire que le Festival Malefycia m’en a mis plein la vue. Mathieu «Cass» Surprenant et son équipe ont mis la gomme pour vous effrayer au maximum et vous divertir. C’est donc au Bassin Peel que j’en ai eu pour une bonne frousse au point d’y laisser – partiellement – ma voix.

À mon arrivée, j’ai fait la rencontre du lugubre magicien Benoit Fournier. Tour de passe-passe impliquant un jeu de carte, un autre fait au moyen d’une cuillère, mais surtout, le plus mystifiant, un tour de magie qui m’a séparé de ma précieuse bague. Je ne dévoilerai pas le punch, mais je vous dirai par contre que j’en ai eu la bouche ouverte durant quelques minutes.

DSC_6489

Comme seconde activité, je suis allée à la rencontre de Dominique Arganèse, tireuse de carte aussi jolie, malgré son apparence de sorcière, qu’intrigante par les vérités qu’elle m’a dites. Ne vous laissez pas impressionner par son maquillage qui donne la trouille, laissez-vous plutôt impressionner par les révélations qu’elle vous fera. Qui a dit que les sorcières étaient méchantes? Celle-là était tout à fait charmante!

DSC_6526

Le clou de la visite, la maison de l’horreur, qui vous en fera voir de toutes les couleurs. Les personnages, tout aussi épeurant les uns que les autres, ont plus d’un tour dans leur sac pour vous effrayer. Les décors lugubres à saveur de véracité en ont impressionné plus d’un si je me fis aux commentaires entendus à la sortie. Pour ma part, je dois vous avouer que j’y ai presque laissé ma voix en criant à plein poumons. Aussi macabre qu’horrifiant, vous en aurez pour votre argent! Alors si le courage vous en dit, n’hésitez pas à faire une petite visite à Malefycia.

Crédit photo : Mathieu Parenteau Vallée/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...