Sam Tucker, le rêveur assumé

#Scenelocale : Sam Tucker

LaVoix5-006

© Mélodie Guay/MatTv.ca

Par : Julie Côté

« Je suis heureux que les gens découvrent enfin le genre d’artiste que je suis réellement. » C’est ce que celui que plusieurs ont découvert lors de la 4e édition de La VoixSam Tucker, nous confiait à propos de son premier EP de compositions originales, qui sera lancé le 28 septembre prochain. Nous l’avons rencontré pour l’occasion.

Originaire de Retford en Angleterre, le jeune homme s’est retrouvé en Gaspésie, plus précisément à Gaspé dans le cadre d’un voyage d’immersion en français. Un soir, lorsqu’il regardait La Voix en compagnie de quelques amis, ils l’ont convaincu de s’inscrire pour la saison prochaine. Sam Tucker s’est rendu jusqu’aux demi-finales de cette saison-là.

« Il y a eu plusieurs points positifs que j’ai retirés de ma participation à La Voix, en 2017. Tout d’abord, ce fut une excellente porte d’entrée vers un public qui continue de me suivre aujourd’hui. En plus, j’ai fait des belles rencontres de gens qui me sont très précieux aujourd’hui. Mon coach de l’époque, Pierre Lapointe, travaille avec le même label musical que le mien (Audiogram) et je le croise souvent au bureau. Il est intéressé par les développements du EP. », rajoute-t-il.

Le EP, composé de 8 chansons, se classe définitivement comme une œuvre de type country-americana, et comprend les trois dernier singles de l’artiste, soit Powder Fame, California Queen et Old Cougar. « Ce n’est pas nécessairement quelque chose que j’écoutais jeune, mais j’ai développé un coup de cœur pour ce style de musique. », nous explique l’auteur-compositeur. Avec le grand nombre de chansons qu’il a de composées, pourquoi le choix d’un EP de 8 chansons? « On y a réfléchi longtemps avec mon équipe, mais malheureusement, les longs albums n’ont plus vraiment de succès auprès du public. », nous confie l’artiste. « En effet, la tendance est plutôt au téléchargement de chansons uniques, donc nous avons fait le choix d’y aller dans cette direction. », rajoute-t-il.

Finalement, quel est l’objectif de carrière ultime pour Sam Tucker? « C’est une bonne question. », me répond-t-il. « Étant donné que je ne suis pas le genre de personne qui va se fixer des objectifs précis de ce côté-là, je me laisse virevolter où ma carrière va m’amener, mais c’est sûr que si je peux jouer ma musique à travers le monde, c’est un rêve qui deviendra réalité. », nous confie-t-il. On lui souhaite.

Le EP de Sam Tucker sera lancé le 1er octobre à la Sala Rossa, et il repartira dans une tournée de spectacles à travers le Québec par la suite. Pour être au courant de ses prochaines dates de spectacles, cliquez sur le lien ici.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...