Le nouveau spectacle du Cirque Eloize

Le Western dépoussiéré par le Saloon du Cirque Eloize

DSC_3071

©Mathieu Parenteau Vallée/MatTv

Par : Ambre Sachet

Bottes en cuir, rodéos et chapeaux de cowboy : il ne s’agit pas ici de duels mais bien de duos artistiques. C’est avec enthousiasme que Jeannot Painchaud, président, cofondateur et directeur artistique du Cirque Eloize, a présenté mardi matin en conférence de presse le dévoilement du nouveau spectacle de la compagnie : Saloon – Cavale au cœur du Far West. Dix acteurs seront présents sur scène pour une tournée en Europe et en Amérique pour faire découvrir ce que le metteur en scène Emmanuel Guillaume appelle une « épopée lyrique et non didactique ».

Le Cirque Eloize n’était pas seul sous les projecteurs mardi au quartier général du Cirque Eloize, puisque c’est le Festival Western de St-Tite qui accueillera Saloon parmi les nouveautés de sa 49e édition à partir du 9 septembre prochain. Saloon, dont la grande première sera présentée le 12 août à Foxwoods dans le Connecticut, inaugurera le festival avec six représentations.

DSC_2818

C’est sous le thème du Far West et d’une Amérique en pleine construction que s’impose la 11e création artistique de la troupe de nouveau cirque québécoise fondée en 1993. Emmanuel Guillaume, metteur en scène, prend la parole pour appuyer Jeannot Painchaud sur l’importance des rencontres artistiques et culturelles mises en valeur par ce nouveau spectacle, dont l’affiche est dévoilée quelques minutes plus tard par les deux collaborateurs.

À travers ce thème du Western se révèle ce retour aux racines que le directeur artistique voulait inclure au projet, d’où le choix du compositeur qui n’est autre que le cousin du cofondateur du Cirque Eloize, Eloi Painchaud, avec qui l’idée du spectacle a germé lors d’un dîner de famille. « Le père de Jeannot avait une auberge, mon père avait une auberge aussi et il était gérant d’une boîte de spectacle qui s’appelle Au Vieux Treuil », explique Eloi Painchaud. « Lui comme moi on a grandi au son des violons. C’était un lieu, une plaque tournante, un peu comme un Saloon. C’est un peu une représentation métaphorique de ce qu’on a pu vivre. »

DSC_3124

Parmi les difficultés à surmonter pour ce nouveau spectacle, les comédiens Jérémy Saint-Jean et Justine Méthé-Crozat (sur la photo ci-dessus) mentionnent les costumes imposants. « L’enjeu ce sera aussi de faire quelque chose d’original sans faire kitch, et d’approfondir les relations entre les personnages », ajoute Justine Méthé-Crozat.

L’innovation thématique n’enlève rien au style circassien d’une renommée internationale, que l’on retrouve par un mélange des arts et des talents. Une presse ébahie assiste à un extrait inédit du nouveau spectacle, sur lequel les comédiens ont travaillé durant toute une semaine, le projet final étant prévu pour juillet. Une scène à trois niveaux émerge près d’un piano, laissant place à une multitude d’actions et à un groupe d’artistes à l’énergie contagieuse. Une jeune comédienne dompte la roue Cyr guidée par la voix d’une chanteuse de Saloon. Théâtre, acrobaties, humour, mimes, cinéma muet, chant et violons se côtoient dans une ambiance où le seul shérif se nomme talent.

 

Crédit photo:  ©Mathieu Parenteau Vallée/MatTv

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...