Sainte-Justine au Coeur du monde

8pectacle-bénéfice pour célébrer les 10 ans en grand!

IMG_3234

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Jessica Hébert

La fondation Sainte-Justine au Coeur du monde a déjà dix ans et compte bien célébrer cela en grand. Fondée en 2005 par le cardiologue pédiatrique Joaquim Miro et la chirurgienne cardiaque pédiatrique Nancy Poirier et depuis deux ans, les médecins se sont associés à un porte-parole de choix, Étienne Drapeau. Sainte-Justine au Coeur du monde nous propose un spectacle-bénéfice en partie pour célébrer l’anniversaire de la fondation, mais surtout afin de financer leur prochaine mission.

IMG_3225

Jusqu’à maintenant, la fondation a participé à 12 missions humanitaires dans le monde : quatre missions au Maroc, sept en Égypte et une en Éthiopie. La fondation retournera en Éthiopie cette année pour sa 13e mission. Les missions permettent d’opérer des enfants atteints de malformation cardiaque dans des pays en voie de développement. « 80 % de ces enfants qui naissent avec une malformation cardiaque n’ont pas accès à des soins de qualité », explique le Dr Joaquim Miro. En plus d’aller soigner des enfants à l’étranger, Sainte-Justine s’assure également de faire un transfert d’expertise et de connaissances. Ainsi, les cliniques du Maroc et de l’Égypte sont maintenant totalement autonomes. « Ça fait partie de notre mission. C’est une possibilité pour Sainte-Justine d’apporter à la fois de la compétence, mais aussi d’aller apprendre d’autres pays les interventions que l’on peut faire localement, explique le directeur général de Sainte-Justine, le Dr Fabrice BrunetC’est l’une des missions de l’hôpital de partager la connaissance. »

IMG_3188

C’est une mission à laquelle participe bénévolement le personnel de Sainte-Justine et dont les frais de gestion sont assumés par la Fondation CHU Sainte-Justine. « En aucun cas, l’ensemble de ce que nous faisons à l’international ne peut prôner sur ce que nous faisons ici. Tout continue même quand nous sommes à l’international »,  rassure le Dr Fabrice Brunet. Des enfants comme Émile Beauchamp, qui est atteinte d’une rare malformation cardiaque, continueront ainsi de recevoir leurs soins pendant la mission à l’étranger. « J’ai réalisé dès le début que j’étais chanceux. Vous m’avez sauvé la vie. Aujourd’hui, j’ai une vie normale. J’ai été opéré quatre fois à un très jeune âge et une autre fois en 2013. C’est important d’être là pour la cause. Ils m’ont supporté et là c’est à moi », raconte Émile Beauchamp, 11 ans.

IMG_3202

 

Soirée spectacle-bénéfice

Afin de financer sa mission, Sainte-Justine au coeur du monde compte sur l’appui du public et de ses donateurs. La majeure activité de financement est le spectacle-bénéfice de la fondation. C’est Étienne Drapeau qui est derrière la soirée. « C‘est la première année que l’on organise un gros spectacle, c’est de la job, avoue Étienne Drapeau. Je m’en occupe de A à Z. » La soirée-bénéfice aura lieu le 22 mars prochain à la salle de réception Le Crystal. En plus de sa performance, Étienne Drapeau est allé chercher des artistes de choix. « Je suis allé avec mes meilleures connaissances, trois des plus grandes voix au Québec, avoue Étienne DrapeauTrois personnalités musicales, mais de styles différents : une approche classique, une R&B et soul, et l’une orientale. » Les trois grandes voix sont celles de Marie-Élaine ThibertNadja et de Lynda Thalie.

IMG_3109

Elles ont accepté de donner de leur temps en offrant leur talent pour la cause. « C’est extraordinaire cette cause, je veux y mettre mon grain de sel. Comme nouvelle maman ça prend tout son sens… Quand tu as un enfant, tu te rends compte à quel point il y a juste ça qui compte, raconte Marie-Élaine ThibertTu ne vis que pour son bonheur, sa santé et sa joie… pour le consoler. » « C’est important! En faisant de la musique, on ne fait pas d’opération à coeur ouvert… C’est une phrase qu’on dit souvent dans le milieu de la musique quand l’autre se prend trop au sérieux. Dans ce cas-ci, on sauve des vies. Pour moi c’est fascinant de pouvoir faire ce que j’aime et que ça peut aider à sauver des vies. C’est ma manière de redonner, de remercier la vie… C’est le moment ou je chante avec le plus de gratitude et de vérité », raconte Nadja. « Les enfants, peu importe où ils sont, sont comme les feuilles de l’arbre de notre avenir. Si une branche va mal et qu’on ne la soigne pas, c’est l’arbre au complet qui dépérit », explique Lynda Thalie.

IMG_3200

Les trois femmes n’en sont pas à leur première implication, ça fait partie de leur carrière depuis un moment. « Quand j’ai commencé dans ce métier il y a 12 ans, j’ai décidé de m’impliquer, explique Marie-Élaine ThibertÇa fait 11 ans que je suis dans diverses causes, principalement pour les enfants. » « Depuis que j’ai sorti mon premier single en 2009, mon visage est devenu très connu rapidement… et avec la notoriété que me donne la musique, ça m’a aidé à mettre cette lumière sur des causes », avoue Nadja.

Sainte-Justine au Coeur du monde pourra également compter sur la présence du designer Yves Jean Lacasse de la marque ENVERS, fidèle partenaire depuis plusieurs années, qui y présentera sa collection. La troupe de percussionnistes de Luc Boivin (Belles et Bum) sera également de la partie.

 

Réparer les coeurs

IMG_3237

Étienne Drapeau a également profité de l’occasion pour lancer le vidéoclip de Réparer les coeurs dont tous les profits iront à Sainte-Justine au Coeur du monde. Étienne a écrit la chanson spécialement pour la fondation. « C’est l’une des plus belles chansons que j’ai faite dans ma vie. Je voulais la faire piano et voix, très simple. Quand je l’ai écrite, je braillais. Je me suis installé au piano et je braillais, avoue Étienne Drapeau. Je m’imaginais dans le moment. » Pour visionner le vidéoclip, cliquez ici

Pour acheter vos billets pour le 22 mars prochain et ainsi soutenir la cause de Sainte-Justine au Coeur du monde, c’est ici! Et si vous préférez seulement faire un don à la fondation, c’est par ici! Un message d’amour à quelques jours de la fête de l’amour!

Crédit photo: ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...