L’Avant-Première des Gémeaux 2013

 Pleins feux sur Télé-Québec – Gala des Gémeaux 2013

IMG_0465

©Véronyc Vachon

Par Maxime D.-Pomerleau

50 prix ont été remis par la division québécoise de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision aux artistes et artisans présents à l’Avant-Première des 28e Prix Gémeaux qui se déroulait hier après-midi au Hyatt Regency à Montréal. Jean-Philippe Wauthier remplaçait Anne-Marie Withenshaw à l’animation et a relevé le défi avec brio, même si sa coanimatrice Anaïs Favron est passée près de lui voler la vedette! Baveuse à souhait, elle a épaté la galerie par son animation vive et drôle.

Tout comme lors du Gala de l’industrie du 12 septembre, les émissions Bye Bye 2012 et 19-2 se sont démarquées en remportant plusieurs prix. Les Gémeaux pour Meilleur spécial humoristique, Meilleure réalisation : humour et Meilleur texte : humour ont été décernés au Bye Bye 2012. On se souvient d’ailleurs très bien de la séquence de la réunion d’écriture à la Bref qui montre tout le travail qu’il y a derrière un spécial humoristique de cette envergure.

http://www.youtube.com/watch?v=WICSvXAqdFc

Les prix du Meilleur texte ainsi que ceux de Meilleurs rôles de soutien pour une série dramatique ont été remis à 19-2. Sylvain Marcel nous a fait passer par une toute une gamme d’émotions avec son personnage du Sergent Houle, tandis que Louise Turcot a démonisé le rôle de la mère avec son interprétation du personnage froid et méchant de la mère de Beroff. Micheline Lanctôt et Michel Dumont ont chacun reçu le prix du meilleur rôle de soutien, respectivement pour les téléromans O’ et Yamaska IV.

Un volet notoire de l’Avant-Première est la section jeunesse qui récompense les artisans au service du triomphe de l’imagination. Monsieur Craquepoutte et Toc Toc Toc ont remporté des prix, aux côtés de Tactik, Les étoiles du dodo et la série produite pour les nouveaux médias Juliette en direct. Il serait par contre intéressant de voir naître une catégorie Jeunesse : enfant et Jeunesse : adolescent étant donné la variété et la spécificité des programmes offerts aux jeunes. Des émissions comme 1,2,3…Géant ne peuvent se mesurer à Vrak la vie, ne s’adressant pas du tout au même public.

IMG_0482

Finalement, Télé-Québec s’est vue récompensée pour plusieurs productions de grande qualité en remportant pas moins d’une quinzaine de prix! En plus des émissions jeunesses gagnantes, Curieux Bégin, Les Bobos, Voir, Les Francs-Tireurs et Génial! sont aussi toutes reparties avec des statuettes. Le Prix spécial de l’Académie a été remis à Michèle Fortin, actuelle présidente de Télé-Québec et pionnière du développement de la télévision publique au Québec. Comme elle l’a évoqué dans son discours, la télévision change, évolue, mais n’est pas au bord de disparaître. Il y a une distinction à faire entre le téléviseur et la télévision. Les nouvelles technologies augmentent la diffusion de contenu et les projets primés dans la catégorie des nouveaux médias représentent une télé intelligente et intéressante.

Plusieurs webséries ont remporté les honneurs, dont DEEP, les fascinants projets Érosion, un regard sur l’abandon et Mes États*Nordiques, Patrice Lemieux – La websérie puis la très originale série interactive Émilie dont Émilie Bibeau était le personnage central. Porte d’entrée de plusieurs jeunes créateurs, les nouveaux médias nous font découvrir les réalisateurs, auteurs et acteurs de demain.

Pour voir la liste complète des nommés et des gagnants, cliquez ici.

Un immense MERCI à TravellerPad Canada pour le prêt des iPads!

Crédit photo: Véronyc Vachon

#GalaGémeaux

Vous pourriez aussi aimer...