Raffy à la Place des Arts

L’animal libéré… dans le petit salon de la PDA!

Raffy_MTLenLumiere-6

©Andrée-Anne Guy/MatTv.ca

Par Julie Côté

Dans le cadre de la série des Week-ends de la chanson Québecor, pour une troisième année consécutive, le groupe Raffy se donnait en spectacle dans la toute petite Salle Claude-Léveillée de la Place des Arts. Leur nouvel album Libérer l’animal, sorti en septembre dernier, a été joué en intégralité, de façon chronologique. Le groupe a reçu une mention d’honneur pour sa chanson « La dérive », qui a été numéro un trois semaines de suite au palmarès de la SOCAN. Quoi de mieux pouvait-il arriver pour compléter cette soirée géniale? Voici donc un résumé de cette magnifique soirée.

Raffy_MTLenLumiere-7

« Pour les gens qui nous connaissent, vous savez que l’on ne se produit pas très souvent dans ce genre de petite salle… », nous mentionne Raffy la chanteuse. « C’est comme si on répétait dans mon salon, sauf qu’on n’a pas de sièges de salle de spectacle dans mon salon », nous dit-elle en riant, juste avant de débuter la magnifique Repartir à zéro. Le public était tellement déjà conquis d’avance que tout le monde autour de moi chantait toutes les paroles à l’unisson avec le groupe. « Vous les connaissez mieux que moi! », remarqua Raffy, en riant.

Puis, la surprise est venue. Un peu avant le début de la troisième chanson de l’album, La dérive, l’un des représentants de la SOCAN, Guillaume Moffet, est arrivé à l’improviste pour leur remettre une plaque-souvenir de cette chanson qui a été numéro 1 au palmarès pendant trois semaines consécutives. Visiblement surpris et bien ému de leur récompense, le groupe n’a pas hésité à y aller d’une petite blague pour divertir les gens du public peu nombreux, mais toujours très attentifs aux actions du groupe. « Ça fait un nouveau collier full gangster à porter! », plaisanta Banane, le batteur du groupe, en l’essayant au passage.

Raffy_MTLenLumiere-4

Déjà huit ans

Bien oui, pour ceux qui ne savaient pas, Raffy, qui s’appelait auparavant Run4Cover, existe depuis 2008. Ça fait déjà huit ans que Raffy illumine notre univers musical avec un style ska qui gagnerait à être plus présent dans nos radios. Les dernières chansons de Libérer l’animal sont surtout marquées par la nostalgie, et pour aller dans la même veine, le groupe a décidé de jouer ce qui l’a mis sous les projecteurs : des covers. C’est donc avec des reprises assez originales de Cheerleader de Omi, et de When the night feels my song de Bedouin Soundclash, juste avant le rappel avec leurs hits Le faux est à la mode et Folle de toi, que nous avons terminé cette soirée beaucoup trop courte.

Pour les curieux, vous pourrez entendre le groupe Raffy environ une fin de semaine par mois au bar Les deux Pierrots, sinon toutes leurs dates de tournée sont par ici.

Crédit photo : Andrée-Anne Guy/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...