11

Rachid Badouri et Alex Nevsky aux Montgolfières 2017

Jour #6 en humour et musique 

13

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Maryse Phaneuf

C’est tout sourire que Rachid Badouri s’est présenté sur la scène. Il est en forme et très heureux de revenir chez lui après sa tournée en Europe. Il débute son spectacle en nous parlant des douanes parisiennes, des habitudes des Français, un moment assez rigolo. Il poursuit avec des anecdotes de sa jeunesse, de ses professeurs mais surtout des situations avec son père. Malgré l’humour de ses paroles, on ressent un grand respect envers lui et le tout est un véritable hommage à son paternel. Ses enchaînements rapides font en sorte que son spectacle semble de très courte durée, à peine quelques minutes. Avec ses blagues et ses expressions faciales, l’artiste a réussi à faire tellement rire le public que celui-ci en avait des douleurs au ventre.

3

À un moment donné, il a balayé la foule du regard en parlant de la diversité des cultures, et c’est là qu’il demande à un couple qu’il a aperçu de nous dévoiler leurs origines. Par la suite, il  demande à la foule de les applaudir et ainsi souligner l’ouverture d’esprit de chacun. Puis, vient le récit de l’accouchement de sa fille, un moment fort en émotions. Il nous a même offert des conseils, le tout chargé d’humour, bien sûr. Pour terminer son numéro, il a demandé aux jeunes de s’approcher en avant de la scène. C’est au rythme d’un tamtam que ces jeunes ont pu se dégourdir les jambes. Il a remercié la foule en délire pour laisser la place à Alex Nevsky.

9

Après un court entracte, devant une foule qui scandait son nom, Alex Nevsky fait son entrée sur scène avec ses musiciens, arborant un large sourire. Les spectateurs se sont animés lorsqu’il a interprété une composition d’Emimen. Ayant trouvé les paroles d’une chanson de la Chicane dans sa loge, ce fut pour lui un signe « qu’il fallait qu’il la chante », au plaisir des fans. C’est avec un charme fou et une énergie monstre qu’il poursuivit avec plusieurs chansons son répertoire, dont les plus populaires telles que : Polaroid, les coloriés, réveille l’enfant qui dort, le tout en s’accompagnant de son piano.

10

Lorsqu’il a entamé « j’irais ou tu iras » de Céline Dion, chaque membre de son groupe, à tour de rôle, en ont chanter un bout. Lors de « on leur a fait croire », il s’est arrêté pour écouter la foule prendre la relève et continuer à l’unisson. Son spectacle fut rafraîchissant, divertissant et très agréable, tous étaient ravis.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...