Quatrième One Man Show tout en simplicité pour Patrick Groulx

Retour sur scène cinq ans après son dernier One Man Show, Job : Humoriste

©François Daoust/MatTv.ca

Par : Myriam Bercier

C’est un Patrick Groulx fébrile et visiblement heureux d’être de retour sur scène qui se présente devant un Club soda comble et prêt à recevoir près de 2h de blagues. L’un des thèmes centraux de son 4e One Man Show, Groulx, est le bonheur. Tout au long de son spectacle, l’humoriste tente de nous inculquer la force du je-m’en-foutisme dans le bonheur. Une bonne partie du spectacle aborde la vie avec les enfants pour leurs parents, ce qui fait visiblement le bonheur des parents dans la salle, avec qui Patrick Groulx prend le temps d’interagir en posant des questions. Il parle aussi de la santé, précieux allier du bonheur dans la vie de tout un chacun, en y apportant évidemment une touche d’humour bien sentie.

Malgré le temps qui sépare ses deux derniers spectacles, l’humoriste n’a rien perdu de sa fougue et de ce qui a fait sa renommée, c’est-à-dire son côté grand adolescent. Il se permet aussi de revenir dans de vieux souvenirs, dont un qui a forcé la mise en place d’un avertissement de spectacle «pour public de 16 ans et plus».

Guillaume Pineault assure la première partie d’une main de maître. Il réchauffe les planches à juste titre pour la vedette de la soirée avec des blagues de jeune adulte un peu immature qui s’allient bien à celles que nous servira un peu plus tard Patrick Groulx. Guillaume Pineault, qui assume lui-même être peu connu, est un humoriste à découvrir et à garder à l’œil.

Le spectacle se termine sur une chanson de rap faite par deux artistes montants de la scène hip-hop au Québec : QuietMike et FouKi, qui peut surprendre à la fin d’un spectacle de Groulx, mais qui trouve quand même bien sa place. La chanson a pour but de garder le party dans la salle, comme elle arrive après les applaudissements de la fin de son stand-up. Du rap dans un spectacle de Patrick Groulx, c’est audacieux : certains aimeront, certains trouveront ça de trop. Bref, d’un côté ou d’un autre, les gens ne resteront pas de marbre face à cette finale.

Crédit photo ©François Daoust/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...