Première mondiale d’Alegría du Cirque du Soleil

Un remoulage réussi!

© Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par : Mathieu Pedneault

Jeudi dernier avait lieu la grande première médiatique de la nouvelle mouture du spectacle Alegría, signé le Cirque du Soleil.

Après avoir gagné l’affection du public aux quatre coins du globe, le spectacle Alegría est de retour à Montréal sous chapiteau pour partager son histoire intemporelle de résilience et d’espoir après 25 ans d’histoire. Ce classique du cirque renaît sous une forme actuelle, une version disons plus spectaculaire et rythmée.

Animé par le fougueux désir d’un monde meilleur, Alegría saura séduire la famille, les plus jeunes comme les plus grands. Il est difficile de qualifier une telle prestation par un seul mot. Qui dit Cirque du Soleil dit fantaisie, créativité, précision et bonheur. Ce spectacle qui a contribué à forger le style emblématique unique du Cirque du Soleil est encore une fois un succès.

Tout au long de l’histoire, votre oeil est submergé de couleurs, de prouesses, de costumes flamboyants, de chants mélodieux et de discipline. Seul bémol pour ma part fut peut-être certaines longueurs en début de spectacle alors que les clowns essaient tant bien que mal de distraire la foule entre deux numéros. Cet aspect rend plus difficile la compréhension du scénario.

À noter que trois numéros ont davantage attiré notre attention, soit la Danse de feu, la Roue croisée et finalement les Barres aériennes. Inutile de vous expliquer en quoi consistent ces numéros, vous devez le voir par vous-même et constater le haut calibre de ces exécutions quasi militaires. Alegría est de retour à la demande générale, et ce n’est sûrement pas par hasard, et c’est à notre grand plaisir!

Quelques informations impressionnantes sur la production :

– Il a fallu plus de 20 000 heures pour assembler tous les costumes;

– Les concepteurs ont passé près de 500 heures à élaborer les concepts de maquillage et plus de 1000 heures à enseigner aux artistes la façon de réaliser leur propre maquillage;

– Il faut environ 1800 articles différents pour réaliser les maquillages : 1500 pinceaux, 2 km de papier d’argent, 12 gallons d’huile de noix de coco et 1,4 kg de paillettes.

Sous le Grand chapiteau du Vieux-Port de Montréal, jusqu’au 21 juillet. Pour vous procurer de billets, visitez le site Web.

Crédit photo : © Véronyc Vachon/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...