_DSC2541

Première du film d’Amsterdam

Amour, mensonge et trahison

_DSC2541

Par Pierre-Hugo Bastien

(Sortie en salle : 11 octobre 2013)

C’était soir de première Montréalaise lundi dernier au Cinéma Impérial. L’équipe de Mat.tv était sur place pour le premier long-métrage de Stefan Miljevic, Amsterdam.

Ce suspense met en vedette Louis Champagne, Gabriel Sabourin et Robin Aubert ainsi que Fanny Mallette, Marie-Chantal Perron et Suzanne Clément.

Le film raconte l’histoire de Sam (R. Aubert), Jeff (G. Sabourin) et Marco (L. Champagne), trois amis d’enfance qui décident de se payer un week-end de liberté à Amsterdam, faisant croire auprès de leurs femmes qu’ils sont partis à un voyage de pêche. Le plan semble bien fonctionner jusqu’au jour où l’un d’entre eux ne souhaite plus revenir. Une succession de mensonges et de rebondissements découlent par la suite à leur retour du voyage, mettant à rude épreuve l’entourage et l’amitié des trois gars.

Louis Champagne et Gabriel Sabourin sont d’ailleurs coscénaristes du projet avec le réalisateur Stefan Miljevic. J’ai trouvé intéressant qu’Amsterdam exploite le sujet de l’amitié entre hommes, thème que l’on traite trop peu souvent à l’écran. À travers cette quête de bonheur, on ressent la folie passagère des trois personnages, qui décident en quelque sorte de fuir leur vie. Les scénaristes ont vraiment voulu explorer les limites d’une amitié soumise aux mensonges et aux trahisons.

Le film nous montre à quel point le mensonge peut être dévastateur et que la vérité comporte également son lot de conséquences. Le personnage de Robin Aubert cherche une certaine vérité et essaye d’être plus heureux de sa vie en ne voulant plus revenir de son séjour à Amsterdam. Tout au long du film, les personnages de Louis Champagne et Gabriel Sabourin essayent tant bien que mal de jouer le jeu jusqu’à mettre en péril leurs propres vies familiales. Le jeu des principaux acteurs est convaincant et on sent qu’il existe réellement une chimie entre les trois protagonistes. Beaucoup de scènes chargées d’émotions nous laissent river à notre siège. Marie-Chantal Perron offre une performance d’actrice remarquable en jouant Simone, la sœur de Sam, durement affectée par la disparition de celui-ci.

Les prises de vues des paysages de la ville d’Amsterdam sont vraiment magnifiques ainsi que les images automnales et hivernales du Québec. La musique et le clin d’œil à la chanson de Jacques Brel ajoute au film une touche enlevante.

Le scénario comporte cependant plusieurs questions sans réponses et certaines intrigues semblent un peu tirées par les cheveux. La fin reste tout de même imprévisible et nous laisse imaginer la suite.

D’une durée de 105 minutes, Amsterdam demeure un film bien réalisé avec un bon rythme qui nous tient en haleine de début jusqu’à la fin. Fait à noter, Jérôme Sabourin, le frère de Gabriel, a fait la direction photo de ce long-métrage. À voir absolument!

(Produit par Antonello Cozzolino et Josée Vallée)

Crédit Photo: Huriel Salaun\MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...