Première de Dominic Paquet

Un succès somme toute

dom_paquet-21

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Jessica Hébert

Mardi soir, c’était la première médiatique de Rien qu’s’une gosse, le nouveau one man show de Dominic Paquet dont la mise en scène est signée par Réal Béland.

Plusieurs personnalités ont pris part à l’évènement: Billy Tellier, Nadja, Sally Folk, Philippe Bond, Cathy Gauthier, Françoise Perusse, Mariana Mazza, Joey Scarpellino, Maxime Landry, François Lambert, Valérie Taillefer, Jean-François Mercier, Benoit Gagnon, François Massicotte, Mélanie Maynard, Jean-Michel Anctil, Kim RuskJean Pascal et plusieurs autres sont venus en famille ou en couple pour soutenir l’humoriste et rire un bon coup.

Le spectacle commence avec Réal Béland, costumé en religieuse dirigeant une chorale qui chante Rien qu’s’une gosse sur l’air de Carmina Burina. Et puis, Dominic Paquet prend le relais, fidèle à lui-même, et on comprend rapidement qu’il n’y aura pas de fil conducteur durant le spectacle.

Non! Dominic Paquet ne danse pas, ne chante pas et il ne fait pas de blague… il raconte et ça fonctionne très bien, la salle rit de bon coeur. Il ne faut pas chercher de punch à ses blagues, il n’y en a pas, c’est l’histoire au complet et les imitations de l’humoriste qui provoquent l’hilarité.

sans titre-28

Dominic Paquet s’intéresse aux choses de la vie courante tout en lançant quelques piques à ses collègues humoristes. Son imitation de serveur asiatique, si doux devant le client et si bête en cuisine, est caricaturale, mais savoureuse. Mon numéro coup de cœur est sans contredit celui où l’humoriste se met dans la peau de l’inventeur des jours de la semaine et qui tente d’expliquer son concept de village en village illustrant clairement le manque de cohérence derrière  le calendrier.

Certains numéros sont un peu moins bien réussi, que se soit celui du Kentucky, même si le flash de donner du poulet à l’entracte est excellent, ou celui des terroristes qui a laissé une légère brise de malaise dans la salle.

Somme toute, la soirée fût une réussite et j’ai adoré que Dominic reprenne certaines blagues de la première partie tout au long du spectacle. Dominic Paquet nous prouve encore une fois qu’il est un illustre raconteur. Pour connaître les dates de spectacle, c’est ici!

Crédit photo: ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...