Le triomphe des variétés au Premier Gala

Premier Gala de l’ADISQ 2018

53

  ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Julie Côté

Lors du gala de l’ADISQ qui sera présenté dimanche soir, c’est 13 Félix qui seront remis durant la soirée. Hier, durant le premier gala, si l’on exclut le gala de l’industrie de l’après-midi, c’était le double qui a été distribué. Des genres de musique qualifiés de « moins grand public », mais dont la reconnaissance est tout aussi importante et bien reconnue. Voici un court résumé de la soirée en cinq points importants.

Le début d’une récolte fructueuse pour Brach, Lenoir et Loud

Dominant les nominations artistiques cette année, Phillippe Brach, Hubert Lenoir et Loud sont tous repartis avec une statuette chacun. Pour Brach, gagnant de l’album de l’année – Alternatif, c’est très gratifiant de remporter la catégorie « inclassable », mentionne-t-il, à la blague. Celui qui a comme véritable prénom Simon Coutu, alias Loud, est reparti avec le Félix de l’artiste s’étant le plus distingué Hors Québec. Quant à Lenoir, il a reçu le convoité trophée du choix de la critique. Il a célébré sur la scène a calant un shot de liqueur, et s’est esquivé des journalistes après la prise des photos protocolaires.

63

La saison des pluies récompensée

C’est la catégorie vidéoclip de l’année qui a ouvert le bal et c’est Patrice Michaud, ainsi que le réalisteur Yan England, avec le vidéoclip La saison des pluies, qui ont remporté le Félix. Un clip qui, avec toutes les plateformes a atteint plus de 2.7 millions de visionnements. « C’est excessivement flatteur, avec un thème aussi lourd que le deuil, d’avoir touché autant de gens et on voit que le clip en tant que tel n’est pas mort en soit, malgré la mort des chaînes spécialisées musicales« , nous confie l’auteur-compositeur-interprète. Pour Yan England, c’était un projet dont il ne pouvait tout simplement passer à côté.

Le Rock? Encore bien vivant!

Avec le passage de la catégorie Album de l’Année – Rock du gala du dimanche soir vers le Premier Gala, il était légitime de se demander de l’état du rock dans notre belle province. Mais il est en effet bien vivant, aux yeux des gagnants de la précieuse statuette, le groupe Galaxie, pour l’album Super Lynx Deluxe. « On a eu plusieurs magnifiques nommés dans notre catégorie, et peut importe le style que tu joues, tu est musicien, et c’est ça qui reste beau.

L’expérience mise en valeur

Comme depuis plusieurs années, le travail d’Angèle Dubeau a été également récompensée avec le Félix de l’album de l’année Classique – Orchestre et Grand ensemble. Surprise du côté de l’album ou DVD de l’année – Humour, où le travail de François Pérusse a été récompensé pour Best Ove, un album regroupant plus de 15 ans de travail pour le musicien comique. « Il y a eu énormément de travail là-dessus, j’ai même retravailler certains sketch en ayant peur de froisser mes fans » soutient-il. Pour quelqu’un qui travaille constamment sur ses nouveaux sketchs et qui ressort de chez lui que très rarement, est-ce que c’est flatteur? Énormément, répond-il, ça nourrit mon travail.

Une animation magistrale 

Piloté cette année par Marie-Mai et Yann Perreau, le gala a été animé d’une main de maître, avec un numéro d’ouverture incluant leurs chansons C’est Moi et Le bruit des bottes. Les deux derniers auteurs-compositeurs-interprètes à avoir animé le gala était Daniel Boucher, en 2006 et Ariane Moffatt, en 2005. Est-ce que c’était une pression supplémentaire d’animer la soirée? « C’est une excellente question, mais on se concentrait vraiment sur le fait d’offrir un bon spectacle et surtout d’avoir du plaisir« , nous répond la chanteuse.

64

Pour connaître tous les gagnants de la soirée, rendez-vous sur le site Internet ici.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...