A54I9027

Pit Stop W Montréal

Bienvenue dans la canicule!

y8cY5nUQ

© W Montréal

Par : Marie-Christine Jeanty

Pour une troisième année, l’hôtel W Montréal, se transformait en Pit Stop Lounge. La thématique cette année, la canicule avec un décor des plus colorés et festifs. Dès notre entrée dans le lobby, nous étions accueillis par des sauveteurs (sympathique clin d’œil à la populaire émission Baywatch). Lors de notre arrivée à la mezzanine, nous étions dirigées vers une station des plus rafraîchissantes, celle de Slush Puppie aux couleurs flamboyantes que l’on pouvait twister avec de la vodka Absolute ou du Champagne MUMM.

Le Pit Stop Lounge du W Montréal, c’est l’occasion unique pour les convives de décompresser, de se faire dorloter avant de reprendre le rythme frénétique du week-end de la F1 à Montréal. Le plafond de la mezzanine était jonché de guirlandes de ballons de plage aux couleurs très estivales. Nous avions vraiment l’impression d’être ailleurs. Nous nous promenions d’une station à l’autre, d’un oasis à l’autre, verre de champagne à la main naturellement!

iVoD-4vQ

 ©W Montréal

Mon premier arrêt fût à l’Atelier Cologne, où les différentes arômes ont fait balancer mon cœur : Orange Sanguine, Clémentine, Bergamote Citron, mais mon coup de cœur a vraiment été Pomélo. Le mélange du parfum frais et vif du pomélo de la Floride avec les riches notes de bourgeons de cassis ainsi que les effluves complexes du vétiver d’Haïti (pays de mes ancêtres) m’a vraiment séduite. Les oasis pour hommes et pour femmes offraient une série de mise en beauté : retaille de la barbe par Maison Privée, retouche coiffure par L’Oréal Pro (que j’ai essayé avec plaisir!), manucure avec Mavala Switzerland, mise en valeur des yeux par Yves St-Laurent et j’en passe.

À l’Oasis Acura, j’ai eu beaucoup de plaisir d’abord à m’empiffrer de bonbons Squish notamment au prosecco et au bourbon. J’ai réalisé que je devais parfaire mes connaissances sur les vins lors de l’atelier de dégustation à l’aveugle avec la sommelière Geneviève Thibault. Ce fût une expérience olfactive des plus enrichissantes et remplie de découvertes viticoles. À notre plus grand plaisir, des bouchées circulaient et un bar à huîtres nous attendait. Pendant ce temps, l’artiste Jérôme Bocchio était à l’œuvre en direct pour Rudsak. Pour compléter notre moment de détente, il y avait une station de massage express. Somme toute, une autre année réussie!

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...