Peter_Peter_9

Peter Peter et Julien Doré aux Francofolies de Montréal 2017

Programme double avec Peter Peter et Julien Doré

Peter_Peter_7

© Martial Genest/MatTv.ca

Par Marie Eve Archambault

En ce premier samedi des Francofolies, nous avons eu enfin le droit à une température presque caniculaire. Des milliers de personnes déambulaient à la Place des Arts tandis qu’une centaine de personnes ont préféré prendre du répit de cette chaleur pour se laisser charmer par un programme double impliquant l’artiste québécois Peter Peter et le français d’origine Julien Doré au Métropolis.

En discutant avec les gens présents, j’en suis arrivée à une conclusion. Peu importe pour qui nous nous déplacions, nous allions découvrir un artiste. Les fans de Peter Peter ne connaissaient pas du tout l’univers de Julien Doré et l’inverse était tout aussi vrai. Pourtant, j’estimais que leurs univers étaient similaires. Cette fois-ci, j’avais tort. L’introspectif Peter Peter n’avait rien en commun à l’extraverti Julien Doré en concert.

Peter_Peter_6

© Martial Genest/MatTv.ca

Si bien à la maison

Sans équivoque, à toutes les fois où Peter Peter débarque au Québec, la soirée promet d’être mémorable. Cette fois-ci, il aura troqué le Club Soda aux planches du Métropolis pour présenter presque en intégrale ses chansons tirées de son album Noir Éden paru en février dernier.

Le spectacle en soi ressemblait énormément à celui présenté dans le cadre de Montréal en lumière à quelques différences près. N’ayant qu’une heure quinze minutes à sa disposition, il a dû retirer quelques chansons dont Little Shangri-La. Malgré tout, je juge qu’il a retenu les meilleures pièces notamment : Noir éden, Bien réel, Loving Game, et un petit coup de cœur personnel, Allégresse et Pâle cristal bleu. Cette dernière a été réservée à la toute fin à mon grand bonheur.

Pour ceux et celles qui s’attendaient à des chansons tirées de ses albums précédents, ils auront eu la chance d’entendre ses succès tels que Tergiverse, Carrousel et Une version améliorée de la tristesse sans oublier Beauté baroque.

Peter Peter a préféré se concentrer à livrer le plus de chansons possible plutôt que d’interagir avec le public. Toutefois, lorsqu’il le fait, il réussit à capter toute l’attention des gens présents dans la salle. « Qui était là au Club Soda? Qui était là lorsque j’ai brisé ma guitare? Qui a reçu cette guitare en plein visage? », a-t-il lancé en faisant référence à sa performance du 14 février 2013 où il a brisé sa guitare. À sa grande surprise, le manche a rebondi pour atterrir directement en plein visage d’une spectatrice. Une soirée qui avait tourné au vinaigre malgré lui.

bjuliendore_franco2017©FrederiqueMenardAubin-2

© Frédérique Ménard-Aubin/Spectra

Même à l’intérieur, la chaleur monte

L’heure était au rendez-vous pour Julien Doré qui en profitait pour promouvoir son troisième album &. Pour nous mettre en contexte, le chanteur a débuté la soirée avec son succès radiophonique Le lac. Après cette chanson, il s’est exclamé : « Comment ça va, Montréal? » L’ambiance était tout autre que celle que nous avions connue plus tôt avec Peter Peter. Dès la deuxième pièce, les gens chantaient à tue-tête, dansaient et tapaient des mains.

Tout comme son acolyte, Julien Doré s’est offert un bain de foule au grand plaisir des spectateurs. Après quelques moments de folie, le chanteur s’est calmé avec Sublime et silence où il s’accompagnait au piano tout en douceur pour ensuite laisser place à ses musiciens qui se sont joints à lui dans un moment d’intensité musicale.

Les Francofolies de Montréal nous ont offert un programme tout en couleurs faisant plaisir aux mélomanes samedi soir. Julien Doré a eu l’occasion hier de proposer un autre spectacle, extérieur cette fois-ci, tandis que nous retrouverons Peter Peter le 7 juillet prochain à Laval dans le cadre du festival Diapason.

Crédit photo : Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...