DSC01720_1

Pellerin conte et chante à Maisonneuve

Un village en trois dés, à Montréal

DSC01683_1

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Par : Marie-Hélène Amyot

La dernière fois, c’était le 27 février 2016, et il chantait. Presque deux ans plus tard, il chante encore et surtout, il raconte. Cette fois-ci, Fred Pellerin présente le conte Un village en trois dés, dont la première médiatique avait lieu jeudi dernier au Théâtre Maisonneuve, plein à craquer!

DSC01590_1

Depuis plusieurs années, Saint-Élie-de-Caxton et ceux qui l’ont vu naître font partie de notre imaginaire. Mais l’histoire de la naissance du village n’était jusqu’alors, pas connue. C’est donc avec le même œil taquin et la bonhommie qu’on lui connaît que Fred nous la raconte et nous parle des villageois qui y ont contribué : le barbier Méo, Madame Gélinas et sa progéniture, la belle Lurette et son homme parti à la guerre, Toussaint Brodeur, la postière « Aliche », le curé neuf prénommé Élie, la veuve de St-Barnabé Nord et ses vaches, auxquels se joignent plusieurs autres.

DSC01522_1

Dès les premières minutes, on se sent transporté dans l’univers de Pellerin. Décor sans artifices, éclairage tamisé, ambiance intimiste, deux guitares posées à ses côtés, projections murales modestes, il n’en fallait pas plus pour revivre avril 1865. La musique, encore de la partie dans ce sixième spectacle de contes, se taille une jolie place entre les parties narrées et les éclats de rire que suscitent celles-ci et la façon dont Fred les raconte. Présentes sur son dernier album, Plus tard qu’on pense, les pièces Gens du vieux rêve et Le grand cerf-volant ont été accueillies chaleureusement, tout comme les autres chansons interprétées au cours de la soirée.

DSC01438_1

Un village en trois dés, c’est aussi faire la rencontre des petits travers des personnages, tout aussi attachants les uns que les autres, malgré tout. C’est également l’occasion de découvrir comment les dés ont joué un rôle primordial dans la naissance de Saint-Élie-de-Caxton. Fred Pellerin excelle toujours autant quand vient le temps de parler avec son cœur et de ceux qui y habitent. Et malgré une fébrilité avouée à la toute fin du spectacle, au moment des remerciements, la qualité n’en a pas été altérée. Pour voir Un village en trois dés, visitez le site officiel de l’artiste. Plusieurs dates prochaines affichent « complet », mais l’attente en vaut sincèrement la peine.

Crédit photo : Gabriel Talbot/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...