Patrick Bruel de retour sur les plaines

J’te l’dis quand même… on t’aime

IMG_4553

©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

Patrick Bruel était plus qu’attendu par les spectateurs en ce 14 juillet, fête des français. En effet, après trois ans de conflits d’horaires, le Festival d’été de Québec et le chanteur ont enfin réussi à concorder leur agenda. Après sa visite sur les plaines à l’occasion du 400e anniversaire de la capitale et celle de 2013 au Colisée Pepsi, les festivaliers et l’artiste ont vécu de belles retrouvailles et ce, malgré la pluie.

C’est une foule très chaleureuse que Patrick Bruel a retrouvé alors qu’il entonnait avec entrain, les paroles de la chanson Place des grands hommes. Avec l’aplomb et l’assurance qu’on lui connaît, il a livré les chansons J’m’attendais pas à toiJ’te l’dis quand mêmePour la vie alors au piano, et Combien de murs pour ensuite passer à la projection d’une vidéo en guise de présentation de Maux d’enfants, au cours de laquelle quatre jeunes danseurs du coin l’ont accompagné. Et c’est sur le même rythme hip hop qu’il a entamé Alors regarde pour enchaîner avec Lâche toi.

IMG_4798

C’est lors d’une présentation du film Le Prénom que le chanteur a eu l’inspiration pour écrire Je serai là pour la suite, après avoir échangé avec un détenu qui exprimait la difficulté de vivre éloigné de son fils. Touchant moment.

Un medley composé de NanaComment ça vaFille de l’aéroport et Elle me r’gardait comme ça a précédé Saint-Jean, au cours de laquelle les spectateurs ont valsé à la demande de l’artiste. Spectacle de toute beauté! She’s gone a suivi pour ensuite faire place à On leur a fait croire, en duo avec Alex Nevsky, à qui Bruel a souhaité «Bonne route! Elle va être belle, ta route!». Le spectacle s’est poursuivi au rythme de Café des délices puis à Qui a le droit. À en juger par la participation du public qui chantait en cœur, nul doute qu’il était plus qu’heureux de l’entendre. Encore une fois, une vidéo a été projetée. Cette fois-ci, elle présentait des hommes politiques pour présenter Lequel de nous.

IMG_4876

C’est en compagnie de Charlotte Cardin-Goyer, rencontrée il y a deux ans dans le cadre de l’émission La Voix, que Patrick Bruel a chanté J’te mentirais. Beau duo, tout en douceur, qui a démontré une belle complicité entre les deux artistes. Casser la voix, moment culminant de la soirée, a démontré à quel point le chanteur est près de son public. Il est descendu dans la foule pour venir à sa rencontre alors que les musiciens continuaient de jouer, pour ensuite remonter sur scène et regarder, ému, l’ensemble de la foule. Reconnaissant, il a chaleureusement remercié les spectateurs pour leur participation.

La pluie, qui avait laissé un petit répit, s’est déchaînée juste au moment du rappel. Bruel a tout de même chanté J’aurais chanté peut-être pour terminer avec À tout à l’heure, à la demande générale puisque si ça n’avait été de lui, il aurait terminé le spectacle ainsi afin de ne pas faire subir le mauvais temps au public.

IMG_4848

Bien qu’il ait fallu attendre quelques années pour recevoir Patrick Bruel à nouveau sur les plaines, ça en aura valu la peine puisqu’il a offert un prestation inoubliable. Si vous n’avez pas eu la chance d’assister au spectacle, le chanteur sera à nouveau en sol québécois en mai 2016 avec l’orchestre symphonique. Et si on se donnait rendez-vous

Crédit photo: ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...