Passovah 2015 : Place aux talents locaux

Une célébration musicale dans le Mile-End et Parc-X

Neal-Rockwell-Passovah2014

©Neal Rockwell

Par Mélissa Thibodeau

Ce n’est pas un secret pour personne. Montréal est une ville culturelle toujours en effervescence, nourrissant les efforts artistiques de tous genres. Dans cette veine, le festival Passovah, qui aura lieu du 26 au 30 août, fait partie de cette vague de soutien à la scène musicale locale.

Noah Bick, directeur et cofondateur de Passovah, est tout particulièrement fier de l’évolution du festival. Celui qui fait ses preuves dans le métier depuis l’âge de 17 ans, se dévoue à faire connaître les talents de la place à la masse. Cette année, le festival d’été prend de l’ampleur. Alors que l’édition 2014 présentait une soixantaine d’artistes, cette année, on en comptera 95. Ceux-ci seront en spectacle dans neuf salles du Mile-End et de Parc-Extension.

Les artistes de la programmation, dont la majorité est basée à Montréal, sont tous des gens avec qui Noah a collaboré dans le passé grâce à son travail avec Blue Skies Turn Black et Pop Montréal. Cette proximité entre les artistes et les organisateurs est l’un des cachets de ce festival : « J’ai dû faire cette semaine un envoi courriel à tous les artistes dans la programmationexplique Noah en souriant. Je me suis rendu compte en le faisant que je connais déjà les adresses de tout le monde. C’est bon signe, je crois. Ça démontre le côté familial de l’événement

Proximité, inclusion, accessibilité, des mots-clés dans l’élaboration de ce festival. On verra dans la programmation autant des artistes bien établis que des talents en plein essor. Si les anciennes éditions présentaient surtout des artistes anglophones, on accueillera cette année des formations francophones, dont Monogrenade. Noah veut créer des occasions pour que les deux communautés linguistiques puissent se découvrir mutuellement.

Pour lancer cette 4e édition, on a fait appel à deux formations musicales locales de haut calibre :
Miracle Fortress et Moonface. Ces derniers fouleront la scène du Théâtre Fairmount (anciennement le Cabaret du Mile-End) le mercredi 26 août dès 20 h. DJ L.A. Foster animera la foule entre les sets.

 

Des primeurs et des surprises

Avec près de 100 artistes présentés dans neuf salles en cinq jours, il faudrait pouvoir se cloner afin de pouvoir profiter de toute cette musique. Les fans de musique auront l’embarras du choix alors que des primeurs et des surprises seront offertes au public.

150616-tim-kingsbury-640x426

 Crédit photo : Stuart C. Wilson/Getty Images

Une de ces primeurs est sans aucun doute le Sam Patch, projet musical de Tim Kingsbury (bassiste, guitariste et parfois claviériste d’Arcade Fire). Ce dernier sera accompagné sur scène de Basia Bulat ainsi que de son collègue d’Arcade Fire, le batteur Jeremy Gara. On dit qu’il s’agit du seul spectacle prévu pour ce projet. On ne sait même pas si un EP ou un album est prévu pour enregistrement. Cela fait donc de ce spectacle un des incontournables de l’événement qui aura lieu le jeudi 27 août à 23 h à la Brasserie Beaubien. Également à l’horaire pendant cette soirée : l’indie pop lo-fi de Michael Feuerstack et la surf-pop-garage-punk des Muscadettes.

La chanteuse Katie Moore profitera de Passovah pour lancer Fooled by the Sun, son plus récent opus au Rialto Hall le 27 août à 22 h 15. Cet événement présenté en collaboration avec Pop Montréal mettra également en vedette Ohara. Parlant de nouvelle musique, la formation d’origine haligonienne Wintersleep laissera entendre des titres qui paraîtront sur son 6e  album à venir, le dimanche 30 août au bar Le Ritz PDB. Le groupe sera précédé de Derm Kean and an Incredible WomanJenny Berkel et Wake Island.

Le multi-instrumentiste Joe Grass (Patrick Watson, The Barr Brothers, Marie-Pierre Arthur, Lhasa de Sela) foulera les planches de la Casa del Popolo le vendredi 28 août. La même soirée, Dear Criminals, jouera pour le public de La Vitrola.

L’entrée est de 10 $ pour la majorité des événements. Un laissez-passer événement est également en vente au coût de 50 $. Pour plus de détails et pour consulter la programmation complète, veuillez visiter passovah.com.

Crédit photo de ouverture : Dear Criminals par Le Petit Russe

Vous pourriez aussi aimer...