Parlami d’Amore

L’amour / ballet contemporain

©lesgrandsballets

par Violaine Morinville

Le nouveau spectacle des Grands Ballets Parlami d’Amore, présenté par Hydro Québec, est un regroupement de sept chorégraphes invités par le directeur artistique Ivan Cavallari. En représentations au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal du 16 au25 mai 2019, le ballet se déploie sous un nouvel angle plutôt contemporain.

Le thème de l’amour a été exploré sous toutes ses formes dans la recherche chorégraphique. L’enchaînement des chorégraphies nous a donné l’impression d’un voyage dans l’énergie de l’amour selon des points de vues très différents. Chaque chorégraphe a eu un point de focus et nous a livré un univers soit de groupe, soit de pas de deux où le ballet a assoupli ses formes dans une recherche contemporaine touchante et émotive. Les jeux d’effets visuels avec les costumes, la musique ou les décors ont poussé l’art vers un autre niveau. Les contrastes entre les styles musicaux et la danse ont bien été explorés dans une mise en scène approfondie de la gestuelle.

©lesgrandsballets

Chaque univers chorégraphique a eu son essence émotionnelle en se développant dans une gestuelle unique propre à chacun. Les chorégraphes Marwick Schmitt,Vanesa G.R.Montoya,Tetyanna Martyanova, Marcos Morau, Véra Kvareakova & Jérémy Galdeano ainsi que Douglas Lee ont été les créateurs d’une danse souple, originale et bien ressentie. L’enchaînement des chorégraphies a provoqué un vent de fraîcheur grâce aux contrastes des mises en scènes du ballet contemporain.

Le thème de l’amour a réussi à transpercer la technique de la danse vers une plus grande aisance d’interprétation. Les interactions entre les danseurs et le public a bien été mis en place avec les zones scénographiques: soit un groupe de danseurs en mode ondulatoires, soit un duo sous le thème de lumières suspendues où les accessoires étaient un support dansant, soit des lieux où les costumes étaient le point clé à une danse étonnante d’effets visuels. Le spectacle unifié a permis de venir chercher le  sens kinesthésique.

Un duo de ballet plus traditionnel a permis de rassembler le tout entre les oeuvres plus contemporaines. Le point final, plutôt angélique était bien original dans une scénographie intégrée à la danse. Bref, Parlami d’Amore véhicule bien le thème et la création hybride entre la danse et son point de focus a bien atteint son objectif de Vision Plurielle.

À voir jusqu’au 25 mai 2019.

Site web: www.grandsballets.com

©lesgrandsballets

 

Vous pourriez aussi aimer...