OSM & Laurent Paquin

Le diable en canot d’écorce

OS171219sel2209-2

© Antoine Saito

Par Violaine Morinville

Le spectacle du temps des fêtes présenté par Hydro Québec, Le diable en canot d’écorce de l’Orchestre Symphonique de Montréal, est présenté à la Maison symphonique de Montréal du 19 au 21 décembre 2017. La création du spectacle a combiné le conte à la musique orchestrale dans une mise en scène bien imbriquée entre les deux arts.

Le chef d’orchestre Kent Nagano et le comédien humoriste Laurent Paquin ont animé un texte de Michel Tremblay mis en scène par René Richard Cyr. Les artistes ont innové en fusionnant l’animation d’un conte à des sons instrumentaux.

OS171219sel2209-5

© Antoine Saito

Laurent Paquin était présent en avant-scène près d’un banc et d’une table de chevet, ce qui lui a permis de se rapprocher du public tandis que les musiciens étaient répartis sur l’ensemble de l’espace scénique. Les points de vue changeaient selon notre siège dans la salle ou selon les angles pris par les caméras. L’intérêt du conte québécois raconté avec des instruments autour nous a permis de plonger dans notre imaginaire un peu plus entre les séquences.

L’environnement créé par les musiciens sur scène, sous un canot d’écorce suspendu en l’air, nous a enveloppé de beaux sons classiques. Les rythmiques de violons, de piano, de tambours et de flûtes, des plus doux aux plus forts, étaient supervisés sous la direction de Kent Nagano. Il y avait une fluidité entre les transitions de l’animation théâtrale et les éléments musicaux. Les caméras environnantes ont fait partie du décor de notre soirée en vue de la captation télé.

OS171219sel2209-4

© Antoine Saito

Le spectacle sera diffusé en direct le 20 décembre 2017 sur Ici Musique de Radio-Canada à 20h, en diffusion à la télé le 30 décembre à 19h, puis sur ICI ARTV le 31 décembre à 18h30.

Vers la fin du spectacle, des acteurs ont performé par surprise en se levant des bancs face au public général. Il aurait été intéressant d’approfondir cette perception de la mise en scène à travers toute la soirée ou par surprises inattendues.

Nous pouvons dire que le concert a éveillé notre sens auditif, mais également visuel à travers le décor de canot d’écorce suspendu en l’air avec des ailes magiques… tout cela pour faire voyager l’imaginaire entre les rythmes et le conte.

Site web : http://www.osm.ca/fr/concerts/le-diable-en-canot-decorce

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...