GM_Comedie_Fest_2018-229

On inverse les rôles – Martin Petit présente Geneviève Gagnon

Parce que la relève n’a pas d’âge

GM_Comedie_Fest_2018-229

© Bastien Carrière

Par : Ariane Coutu-Perrault

Pour la deuxième partie de la soirée avec On inverse les rôles, c’est le porte-parole Martin Petit qui présente son amie Geneviève Gagnon. Il n’aborde pas les sujets les plus faciles en parlant de pédophilie, de religion et de terrorisme en démontrant que l’on peut en rire de bonne façon tout en dénonçant légèrement l’excès du politiquement correct.

Geneviève Gagnon, quant à elle, parle de ce qu’elle connaît du quotidien en faisant de l’humour. Artiste de la relève, mais de moins en moins jeune, elle commence son spectacle en parlant beaucoup des femmes avec un point de vue de femme mûre avec une attitude forte et exagérée qu’on adopte rapidement. Du côté présence sur scène, elle s’éloigne complètement d’un cliché féminin doux et tranquille, ce qui apporte une touche importante au spectacle. Elle réussit à tenir cette énergie tout au long de l’heure, en nous rappelant habilement qu’elle peut finalement boire de l’eau lorsque l’on applaudit. Elle dépeint certains rôles qu’ont certaines femmes, comme être mère, être belle-mère et être une patiente au gynécologue. Un numéro fort, enragé, honnête et vraiment drôle, qui vient rejoindre un public un peu plus large.

IMG_2919

© Véronyc Vachon/MatTv.ca

De façon globale, elle réussit à rejoindre le public, malgré des sujets plus précis. Drôle de hasard, elle aborde le sujet du spa qui a été également exploité plus tôt dans la soirée par un autre humoriste. Malheureusement, les blagues plus générales sont un peu moins fortes et son âge restreint légèrement son public cible.

Crédit photo de la couverture : © Bastien Carrière

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...