Noël du Campeur au Pied-du-Courant

Découverte du Village au Pied-du-Courant

IMG_4422

©Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Par Ariane Simard-Picard

Ce vendredi, j’ai eu la confirmation que je serai participante au Noël du campeur qui allait avoir lieu au Village du Pied-du-Courant. Après avoir annulé tous mes rendez-vous, j’ai préparé mon matériel pour l’aventure!

Armée de mon sac à dos photo sur lequel j’ai attaché tente, sac de couchage, matelas de sol, un petit lunch pour grignoter et bien sûr mon sifflet pour les ours (suggestion de l’équipe du village), j’ai traversé le village gai, rejoignit Notre-Dame par Radio-Canada, passa dessous le pont Jacques-Cartier pour aboutir au Village du Pied-du-Courant.

Je tiens à mentionner que tout le trajet (spécialement sur Notre-Dame) a été effectué en un slalom calculé afin d’éviter les personnes déjà installées pour les feux avec mon matériel ou dépassant ceux qui se rendent à leurs endroits favoris.

IMG_4362

Finalement arrivée au village du Pied-du-courant, je ne savais que trop à quoi m’attendre. Je ne suis jamais allée le visiter, ni son prédécesseur, le Village Éphémère. À 20 h 30, il avait déjà son lot de visiteurs. Certaines personnes étaient là entre amis pour prendre un verre, danser la salsa sous la musique du DJ ou jouer avec les enfants dans le sable. D’autres profitaient d’une soirée chaude où l’on peut trouver un peu de fraîcheur en enfouissant ses pieds dans le sable tout en savourant la nourriture d’un des food trucks ou kiosque présents sur le site.

Bien entendu, tous attendaient les Feux Loto-Québec. Un périmètre était déjà délimité pour monter nos tentes à l’autre bout de l’entrée que j’ai prise, ce qui ma permis de traverser tout le village en me demandant pourquoi je n’étais pas venue avant. Finalement arrivée à destination, j’ai fait la rencontre de Patrick Lamoureux qui a organisé l’évènement. Après les présentations et avec constatation évidente que l’emplacement initial pour le Noël du campeur était trop restreint en attendant la fermeture du site, il me dit : Check ben, on va faire les fous, on va agrandir le périmètre! Et bien mes amis, ce fût sur ce ton que la soirée s’est poursuivie!

Après avoir monté ma tente, je suis retournée sur le site afin d’inspecter les lieux. Le sable inonde la partie la plus rapprochée du fleuve tandis qu’un trottoir détermine la frontière entre le songe d’un citadin et la dure réalité bétonnière. Cette transition est bien faite. Tout le long du trottoir, côté sable, une juxtaposition de mobilier au design particulier nous invite à venir siroter une petite sangria du village tout en écoutant la musique du DJ invité (ne vous inquiétez pas, il y a de la bière aussi).

Dans la partie béton, il y a tout les food trucks, un bar et kiosques de toutes sortes dont celui de l’aquaponie. Il est auto-suffisant, nous rappelant les importances de la symbiose en agriculture. Je ne le savais pas à ce moment, mais c’est sous ce ton de collaboration entre divers éléments que de ce Village est né.

IMG_4484

Après les feux d’avertissements, le village étant plein, les feux ont commencé. Pour vous situer, nous sommes directement en face des gradins de la ronde. La vue était époustouflante. Peu importe où nous étions dans le village, nous pouvions très bien voir les feux éclater presque au-dessus de nos têtes.

Nous avions également la musique de la programmation qui était celle des États-Unis. Magnifiques feux et je dois le dire, une expérience à vivre. Attention, il faut arriver tôt, ma voisine de tente m’a dit qu’il y avait une file immense pour rentrer sur le site le samedi précédent.

Mais croyez-moi, même si vous arrivez plus tôt, ce ne sera pas un calvaire. Il y a tellement de choses à voir et beaucoup à expérimenter dont la coque de bateau hamac qui me semblait très invitant mais est un lieu de prédilection pour tous.

IMG_4508

Une fois les feux terminés, je croyais que le site allait se vider rapidement et que nous, campeurs, pourrions nous déployer. Oh non, la fête n’est pas terminée! Le DJ a continué à faire danser la plage jusqu’à minuit, des concours de limbo ont eu lieu, la file d’attente du bar ne dérougissait pas, bref l’ambiance était à la fête!  Les haut-parleurs ont finalement été débranchés après plusieurs tentatives mais les cris retentissants de la foule les poussaient à faire un dernier rappel. Le site a ensuite fini par se vider et le Noël du campeur a eu lieu.

Je vais avouer que je suis aller faire une sieste qui s’est transformé en sommeil car la combinaison de ma somnolence, la pluie et la chaleur de mon sac de couchage me suggérait fortement de rester couchée. Les autres campeurs ont été plus braves que moi et ils ont fait un feu de camp magnifique que j’ai entraperçu lors d’une vaine tentative de sortir. Le lendemain matin, j’ai pu constater que guimauves et saucisses étaient au menu, grands classiques jamais démodables des feux de camp.

IMG_4697

Au matin, nous avons eu droit à un petit déjeuner gratuit, constitué de croissants, confiture maison, jus d’orange, fromage, café, fruits, bref personne n’allait nourrir de faim. Pendant ce déjeuner, j’ai pu m’entretenir avec Philippe Bouchard, membre des amis du Pied-du-Courant, qui m’a éclairci sur les origines de ce village.

Les objectifs premiers étaient de redonner accès au fleuve pour les citoyens et d’en valoriser les terrains. Cependant les bienfaits apportés à la communauté Ste-Marie sont bien plus grands, en encourageant plusieurs organismes locaux. De plus, la construction du Village au Pied-du-Courant a été faite en deux semaines seulement, suite à un appel de projet ou 12 équipes ont été sélectionnées. Celles-ci ont collaborés ensemble pour bâtir le village selon les projets retenus en fonctions des critères de l’emplacement.

Un autre objectif est de livrer un nouveau village à chaque année. Il sera donc en constante évolution. Et les idées affluent! Parmi les idées les plus ambitieuses figure la création d’une passerelle qui donnera un accès direct au fleuve. Cependant, dans un délai plus rapproché, l’augmentation du terrain actuel est en négociation avec les partis concernés et je  ne doute pas qu’ils vont livrer.

Cette année seulement, le village a augmenté sa capacité de 2 000 à 3 000 personnes. De plus, la programmation du quartier est faite suite à une consultation citoyenne, donc tout le monde a son mot à dire. C’est pourquoi je trouve que le mot symbiose est approprié. Il y a un terrain existant, comment en profiter? Que pouvons-nous faire, nous citoyens, pour le rendre accessible à tous? C’est ça le Village du Pied-du-Courant, une mobilisation citoyenne où tous peuvent mettre la main à la pâte pour rendre les lieux urbains plus profitables.

IMG_5034

Sur ce, je vous conseille de consulter la programmation ou la page Facebook afin de voir ce qu’il y à venir. Le Village est ouvert jusqu’au 2 septembre. Il reste 2 soirs de feux, je vous conseille fortement de venir en profiter! Si le Noël du campeur vous intéresse et que vous demeurez à Sainte-Marie, inscrivez-vous sur la liste de courriel afin de pouvoir y prendre part l’année prochaine. Mais quelque chose me dit que l’année prochaine les places vont partir vite.

©Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...