Nickelback au Centre Bell : nickel ou pas?

Aime, aime pas, fallait être là!

IMG_7832©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

Nickelback était de retour à Montréal dans le cadre de sa 12e tournée, servant à faire voyager les chansons de son dernier album No Fixed Address, mais également pour offrir ses plus grands succès aux fans des premières heures.

Tout d’abord, le groupe en première partie, The Pretty Reckless, a bien su mettre la table pour le groupe tant attendu.  La chanteuse, Taylor Momsen, langoureuse à souhait, est une véritable bombe d’énergie. Elle bouge bien et sait comment habiter la scène. L’auditoire s’est complètement déchaîné quand la chanson Heaven Knows a débuté. Mais c’est vraiment après l’entracte que les gens se sont déliés les jambes.

IMG_7799

Les spectateurs étaient déjà debout avant même que les premières notes de la chanson Million Miles An Hour ne se fassent entendre. Survolté comme pas un, le public de Nickelback était gonflé à bloc, tout comme les quatre membres du groupe. En pleine forme, ils ont affirmé à plus d’une reprise leur joie d’être à Montréal. Ils ont même échangé quelques mots en français dont «Nous aimons Montréal» qui a ravi la foule. L’anniversaire de Daniel, batteur du groupe a également été souligné et c’est vêtu d’un chandail du groupe québécois Voivod qu’il a effectué un solo, Moby Dick de Led Zeppelin.  L’échange des membres du quatuor avec ses admirateurs était constant, pour le plus grand plaisir de tous.

IMG_7945

Au cours de la soirée, le groupe a joué des chansons de son dernier album tel que Edge of a Revolution et She Keeps me up, mais a également offert ses plus grands succès comme Photograph, Gotta be Somebody, Far away, Someday, Too bad, Rockstar et How you Remind me. La foule a également pu entendre Master of Puppets et Walk, respectivement de Metallica et Pantera ainsi que des reprises des Eagles et de Foo Fighters.  Et c’est avec des effets visuels intéressants que le tout s’est déroulé. Beaucoup de lumières, mais également des projections tout aussi attendrissantes que provocantes. Des photos qui défilent durant Photograph allant aux images évoquant la révolution en passant par les paroles écrites de Far Away. Bref, une soirée plus qu’appréciée pour la foule en délire qui y était.

Crédit photo: ©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...