_DSC5630

Montréal en Lumière : Le Balmoral

Bouchon Lyonnais

_DSC5664

© Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Par : Marie-Christine Jeanty

Nous avons eu l’occasion de découvrir la cuisine traditionnelle lyonnaise au Balmoral, transformé pour l’occasion en bouchon lyonnais (incluant les nappes à carreaux rouges et blancs). Si vous ne connaissez pas ces célèbres bistros, il s’agit des restaurants typiques de Lyon dont les mots d’ordre sont la convivialité et la générosité.

Nous nous sommes donc transportées, l’espace d’un repas, au coeur de la capitale de la gastronomie française grâce au menu du chef lyonnais invité, monsieur Joseph Viola, (M. O. F.), chef des bouchons Daniel & Denise et président de l’Association Les Bouchons Lyonnais. Le chef Viola était présent lors des trois premiers jours du Festival Montréal en Lumière. Son  menu reste disponible jusqu’au 11 mars au Balmoral.

_DSC5629

Le menu

En apéritif, les fameuses Rosette de Lyon (saucisson long) et Cervelle de Canut (à base de fromage blanc en faisselle et de fines herbes marinées). Au niveau des entrées, le fameux pâté en croûte au foie gras et ris de veau (Champion du monde 2009 ) nous a été servi ainsi qu’une salade lyonnaise, avec œuf poché et lardons (un peu trop vinaigré) et le consommé de bœuf aux légumes, crosnes et foie gras (les morceaux de foie gras fondaient littéralement dans la bouche). Vous avez aussi comme options d’entrée la terrine de foie de volaille, l’escalope de foie gras de canard poêlée ainsi que les œufs en meurette.

Notre agréable et succulent voyage culinaire s’est poursuivi avec le rognon de veau rôti et la quenelle lyonnaise au brochet, sauce Nantua (qui nous a particulièrement plu avec les morceaux d’écrevisses). Les autres options sont la  truite rose, la pommette de ris de veau, la volaille rôtie (sauce aux morille) et le contre-filet de bœuf flambé au cognac. Le tout est accompagné de  pommes de terre dorées au beurre (qui se trempent très bien dans la sauce) et le gratin de macaroni. Pour le gratin, le chef fait tremper ses pâtes pendant 48 heures dans le lait pour les réhydrater et n’utilise que de la crème pour la cuisson.

_DSC5650

Occasion unique

Côté desserts, nous avons testé le Baba Ivre de Rhum (avec mascarpone) et notre coup de coeur : les poires et pruneaux pochés au vin du Beaujolais, madeleine au miel. Une île flottante aux pralines est aussi offerte sur la carte. Pour compléter de manière exceptionnelle la thématique, le sommelier s’est surpassé et vous offre une épatante diversité de Beaujolais blanc et rouge. C’est une occasion unique à Montréal de goûter à une cuisine riche certes, mais exécutée en finesse par la chaleureuse équipe du Balmoral. Vous pouvez encore réserver votre place pour le lunch (25 $ avant le vin) ou pour le souper (40 $ avant le vin). Bon festin lyonnais!

Crédit photo :  Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...