2016_12_03_mstrkrft_009

MSTRKRFT commence sa tournée à Montréal

Le Théâtre Fairmount en mode électro

2016_12_03_mstrkrft_008

©Simon Paradis/MatTv.ca

Par : Maxime D.-Pomerleau

Les rois de la scène électropop canadienne MSTRKRFT étaient de passage à Montréal vendredi au Théâtre Fairmount qui, à défaut d’être rempli, avait une foule enthousiaste. Après un silence radio de cinq ans, suivant la parution de son album Fist of God sorti en 2009 et quelques singles en 2011, MSTRKRFT a lancé en 2016 son troisième album, intitulé Operator. Les habitués de la scène montréalaise venaient donc présenter le fruit de leur travail des dernières années, sous l’invitation de I Love Neon.

Malheureusement, même s’il était annoncé que MSTRKRFT commencerait à 23 h, il est arrivé sur scène à 12 h 30, succédant à Bulkhead, qui assurait la première partie du duo torontois. Avec l’heure tardive, il a été difficile de se mettre dans l’ambiance, aussi car le Théâtre Fairmount était au deux tiers vide, à la limite du seuil de confort. C’est donc devant une foule dispersée et bavarde que la formation est arrivée, donnant sur-le-champ une bouffée d’énergie au public. Loin d’être sur le pilote automatique comme leurs compatriotes d’avant, Jesse F. Keeler (de Death from Above 1979) et Al-P (Alex Puodziukas) ont vraiment fusionné avec le public, qui avait la chance de les voir sur une petite scène et d’être près d’eux.

Les rythmes accrocheurs et les sons de synthétiseurs pesants des Party Line et Little Red Hen n’ont pas tardé à amener le public dans une transe où les corps hypnotisés ont dansé pendant près d’une heure et demi. Le groupe débutait à Montréal une tournée qui les mènera aux États-Unis et en Australie à la fin du mois. Pour les derniers moments du spectacle, Bulkhead a rejoint MSTRKRFT pour un set à quatre mains, mettant ainsi fin à la soirée, à 2 h du matin.

 

Crédit photo : Simon Paradis/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...