Pouzza8

Montréal devient punk rock pour le Pouzza Fest

L’été arrive avec le Pouzza Fest

Pouzza8

© Facebook Pouzza FEST

Par : Maxime D.-Pomerleau

L’été arrive dans trois jours et des poussières avec le Pouzza Fest, le rendez-vous annuel des amateurs de musique et de culture punk! Pour sa huitième année, le festival récidive avec les événements classiques et quelques nouveautés, notamment une nouvelle salle de spectacle Midway Speakeasy, où se tiendront des concerts acoustiques.

Mise en bouche

Creepshow

© Maryse Phaneuf/Archives MatTv.ca

En entrée, on vous propose un petit tour d’horizon de l’excellente programmation canadienne mise de l’avant dans ce Pouzza 8. On commence la fin de semaine soft avec les prestations acoustiques de Birds of Paradise, Steve & Ginie Jackson et Greg Laraigné au Midway Speakeasy.

Le punk corrosif de This Is A Standoff va clore la soirée du samedi aux Katacombes, précédé par Fire Next Time d’Edmonton et The Penske File de Burlington en Ontario. Le 20 mai, le groupe de metalcore montréalais Obey The Brave brûlera la scène des Foufounes électriques, précédant les Torontois Cancer Bats, qui interpréteront leur album Hail Destroyer.

À travers tout ça, des formations locales telles que Laureate, Blurry Eyes, Burly Wood, Rock N Roll Television, Bucky Harris, Dig It Up, The Horny Bitches, et le band au nom de son de laser Pkew Pkew Pkew sont de la programmation. PL Mafia, Déjà Mort, Brutal Chérie et Gilbert et les amis de Tom s’occupent de la portion francophone de l’événement. On retrouve également une bonne délégation de Stomp Records avec The Creepshow, The Beatdown, BOIDS, Lost Love, Audio Visceral, Brutal Youth, Danny Rebel and The KGB, Kman & The 45s, The Peelers

Comme à chaque édition, quelques groupes défunts attendent le Pouzza Fest pour annoncer un concert réunion et c’est le cas cette année avec les groupes montréalais Brixton Robbers, Barn Burner et Hey Sugar, qui jouent aux Foufounes électriques respectivement vendredi, samedi et dimanche. Soulignons la première présence au festival de 2 Stone 2 Skank, qui n’était plus actif lorsque le Pouzza a commencé, en 2011. Le fameux groupe de ska se range du côté des Rollerstarter, Couch Addiction, Young & Lost qui tournaient au Québec au début des années 2000, et qui se sont déjà produits au festival. On a hâte.

Plat principal

RBF

© Facebook Reel Big Fish

L’équipe du Pouzza s’est gâtée cette année avec de grosses têtes d’affiche pour les spectacles extérieurs gratuits au Jardin des bières.

Vendredi, la musique catchy de MU330 et le groupe féministe de hardcore-punk War On Women réchaufferont la foule pour Anti-Flag. Le groupe de punk-rock engagé de Pittsburg offre toujours une performance rassembleuse à la hauteur des attentes. Généreux avec le public, le groupe est mené par des quarantenaires qui n’ont rien perdu de la flamme de l’indignation. Venez entendre les 42 nouveaux albums qu’ils ont dû composer depuis l’arrivée au pouvoir de Trump!

Si vous voulez veiller, ça va brasser aux Foufounes électriques à 1 h du matin avec le punk rock mélodique de A Wilhelm Scream. Un des meilleurs groupes américains à voir en spectacle, pour la qualité technique de leurs compositions et l’intensité de leurs performances.

Face-to-Face-Interview-Jason-Setnyk

© Face to Face

Samedi, on vous promet de faire le party avec plus de 12 h de musique en ligne. Directement de Orange County en Californie, terreau fertile de la vague ska-punk des années 90, Reel Big Fish s’amène avec sa musique festive et son indiscipline. Les grands gamins incontrôlables ne se lassent pas de parcourir la planète à la rencontre de leurs fidèles fans, qui les suivent depuis Everything Sucks, paru en 1995. Les excellents Chixdiggit! et The Creepshow précéderont RBF. Le même soir, les Foufounes électriques accueillent Dead Fucking Last, groupe de hardcore de Los Angeles à l’humour noir et aux influences multiples, ayant frayé avec les Beastie Boys au début de leur carrière. Avec eux, le punk est loin d’être mort.

Dimanche, le Pouzza Fest s’ouvre au indie rock avec la présence de We Are Wolves, qu’on vous conseille vraiment de ne pas manquer, juste avant Grimskunk, la plus grosse tête d’affiche provenant du Québec au festival. Leur psych-rock-punk trilingue en fait un groupe unique sur la scène locale. Un style sans compromis et des performances relevées qui ont su gagner le respect des fans autant que de l’industrie. Finalement, les vétérans de la scène punk américaine Face to Face vont clore l’édition 2018 du Pouzza Fest au Jardin des bières. Ce sera le rendez-vous des nostalgiques! Frankie Stubbs, leader de la formation Leatherface, offrira une performance juste avant, aux Katacombes.

Les à-côtés

Foule

© Frédérique Pilote/Archives MatTv.ca

En marge des spectacles, il y a aussi plusieurs activités reliées à la musique et à la culture punk à découvrir au Pouzza Fest. Vendredi, dès 18 h au Midway Speakeasy se déroule la table ronde Women in Music Panel, sur les succès, embûches et futur des femmes dans l’industrie de la musique. À l’heure où la parité dans les festivals fait jaser (souvent pour le pire) c’est une bonne idée d’aborder le sujet de front, dans une scène qui prône l’égalité entre les sexes, mais qui est consciente d’être encore largement dominée par les hommes.

Pas de répis pour les punks : samedi matin, on se dirige au parc Lafontaine pour le Grand Slam 3, traditionnel tournoi de baseball opposant les Pouzza Mauve, Vert et Gris (Espérons qu’aucune de vos pouzzas n’aient ces couleurs en fin de semaine : ne les mangez pas!). Au Jardin des bières, le Pouzza Bambino accueille le duo acoustico-cute Danny Rebel et la future star Kaia, qui avait fait fondre les cœurs des spectateurs l’an dernier. L’après-midi débute avec Rock Camp for Girls, une autre fantastique iniative pour favoriser la place des jeunes filles en musique, à mettre en lumière. Du côté du Théâtre Ste-Catherine, c’est le retour des shows de stand-up avec Punx Can’t Laugh présenté par le Pouzza Laughs, mettant en vedette des humoristes de la scène montréalaise et torontoise. L’entrée est 5 $ ou gratuite avec un laissez-passer du festival, et ça se poursuit le dimanche après-midi, avec des artistes américains qui s’ajoutent à la programmation.

Dimanche, le festivalier soucieux de l’état de son corps pourra se régénérer au Jardin des bières, non pas pour y boire, mais pour le populaire Yoga 4 Punx dès 10 h 30. Vous doutez de votre flexibilité et l’idée de vous retrouver la tête en bas un lendemain de veille vous donne déjà le tournis? La séance de Meditation 4 Punx à midi est tout indiquée pour vous.

Pour vous tenir au courant de la multitude d’activités, de shows secrets et de rencontres avec des artistes qui se démarquent, téléchargez l’application Pouzza8. Écoutez la playlist du Pouzza Fest dans Spotify! On se voit dans l’pit!

#Pouzza8

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...