Michaël présente À contre-sens

Après La Voix, l’Astral

Michael_bySNAPePHOTO_040

© Sébastien Parent/SNAPePHOTO

Par : Alizée Calza

Après son passage à La Voix au printemps 2017, Michaël renoue avec la scène, plus passionné que jamais. Le 21 novembre dernier, l’artiste aux multiples talents s’est emparé de l’Astral pour y présenter son tout nouveau spectacle À contre-sens.

Le titre de ce spectacle semble tout trouvé pour cet artiste au parcours si particulier. Si beaucoup décident d’avoir des enfants après avoir réalisé leur rêve, Michaël devient père à 19 ans puis se lance dans une carrière musicale. Amateur de vie mal rangée, il se lance dans l’aventure de La Voix à 39 ans, après une carrière solo remarquée. L’automne 2017 marque pour Michaël le début d’une nouvelle tournée solo produite par Evenko.

Michael_bySNAPePHOTO_031

Pour ce nouveau show, l’artiste a décidé de s’amuser. Il ne s’impose aucun style, passant allègrement de l’anglais au français avec un petit détour par l’italien. Il joue avec les chansons pop québécoises et françaises et se permet même quelques écarts comme Enter Sandman de Metallica.

« J’ai repoussé toutes les barrières que je m’imposais et me suis permis de m’éclater et d’aller dans plusieurs directions pour offrir au public l’éventail complet de ce que je suis. Jamais je n’ai ressenti autant de plaisir à être sur scène », affirme-t-il.

Effectivement, pour s’éclater, Michaël semble vraiment s’amuser. Sur scène, on rencontre un artiste plein de naturel, drôle et passionné. Le chanteur se permet une bonne dose d’humour comme sa présentation faite par le plus jeune de ses fils, Sam-Éloi Girard. Puis son fils traduit plutôt librement la chanson Nature Boy que Michaël interprète pour ouvrir le spectacle, transformant cette chanson mélancolique en un duo hilarant.

Michael_bySNAPePHOTO_071

À Contre-sens, c’est lui, son histoire, sa vie. Il semble donc logique que ses fils participent au spectacle. Après Sam-Éloi Girard, c’est au tour de Tom-Eliot Girard de le rejoindre sur scène pour interpréter en duo piano-ukulélé Just an Illusion d’Imagination. Ensemble, ils interprètent ensuite une version très touchante de J’allais être papa, la chanson que son amie Lynda Lemay a écrit lorsque Michaël lui a dit qu’il allait avoir un enfant aussi jeune.

« Quand tu racontes une histoire comme ça à Lynda, étonnes-toi pas si ça donne une méchante belle chanson! »

En plus de présenter son nouvel extrait On est là!, sorti à l’automne 2017, Michaël a présenté sa nouvelle chanson dont la sortie est prévue pour ce printemps, co-écrite avec Jérôme Couture et Gauthier Marinoff, Fabriquer l’aurore.

Michael_bySNAPePHOTO_061

Si Michaël a offert une très belle prestation et a su toucher et amuser son public, son équipe n’était pas en reste. Pour tout accompagnement, Michaël n’a choisi que trois musiciens, mais il semblait y avoir tout un orchestre. Évidemment, pour accompagner cet artiste aux multiples talents, il fallait des multi-instrumentistes. Les trois musiciens ont ainsi joué de la batterie, du violon, du piano, de la guitare et ont même chanté quand les chansons le demandaient. Le jeu de lumières et le costume de Michaël ajoutaient aussi beaucoup à cette mise en scène très travaillée.

Crédit photos : Sébastien Parent/SNAPePHOTO

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...