111

Messmer: Première d’Hypersensoriel

Le fascinateur fascine toujours autant

7

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Christian Gaulin

Mardi soir dernier, le Théâtre St-Denis était plein à craquer pour accueillir le grand fascinateur Messmer qui présentait à Montréal la première de son nouveau spectacle Hypersensoriel, un voyage euphorique au cœur de nos cinq sens. Plus de 2 200 personnes étaient présentes pour cette soirée, ainsi que plusieurs artistes dont Charles Lafortune, son complice de l’émission Lâchés Lousses, Vincent Léonard des Denis Drolet, les comédiennes Anick Lemay et Frédérique Dufort, qui ont toutes deux été parmi les cobayes de Messmer, le chanteur Jérôme Couture, l’acteur Marc Béland, Patrick Benoît, Monsieur circulation de Salut Bonjour,  le couple de jeunes acteurs Sophie Nélisse et Maxime Gibeault, pour ne nommer que ceux-là, tous venus saluer et encourager le fascinateur.

4

Messmer ne réinvente pas le genre. Mais l’homme continue de nous fasciner toujours autant en repoussant les limites encore plus loin. Le décor est sobre, pas de fla-fla. Accompagné de son assistante et compagne de vie, Bellair, le fascinateur met l’accent sur les cinq sens en proposant des numéros toujours saisissants et impressionnants à regarder.

6

Afin de dénicher les meilleurs cobayes, il invite d’abord les gens à faire un test de réceptivité. Chacun est libre de le faire ou non. C’est intéressant de constater, autour de nous, ceux qui sont de bons sujets et facilement réceptifs à l’hypnose. Bien que j’aurais aimé l’être, ça n’a pas fonctionné pour moi cette fois-ci. Alors aussi bien en profiter pleinement et regarder les autres, tout en appréciant le spectacle!

3

Dans son premier numéro, l’endormitoire, après avoir fait monter une quarantaine de personnes très réceptives sur scène, il endort plus de 20 spectateurs en moins de 10 secondes chacun. Impossible de ne pas être surpris de la facilité qu’a Messmer à mettre les gens en état d’hypnose et sous son contrôle. Il les fera ensuite participer à diverses aventures plus cocasses les unes que les autres. Parmi le groupe sur scène, il en fera voler deux qui ont le vertige, dans les airs, pour qu’ils survolent New York. Il reforme le groupe Kiss le temps d’un spectacle, il nous présente un numéro en réalité virtuelle projeté sur écran géant alors que nous voyons en même temps ce que l’homme sous hypnose voit dans son casque, un moment fort du spectacle.

5

Et que dire des numéros où l’odeur nauséabonde programmée dans la tête des personnes hypnotisées fait qu’elles ont besoin d’air pur et pourquoi ne pas utiliser les souliers des voisins comme masque à gaz? Ou faire faire une séance de surf aux protagonistes aussitôt que la chanson Surfin’USA joue? Des instants savoureux à souhait! À noter qu’un intrus a réussi à se faufiler parmi le groupe. Il a été facilement démasqué et sorti de scène par Messmer. « Il y a souvent une personne sous l’influence de la drogue qui tente de s’infiltrer pour faire le comique, mais on les repère vite », confie Messmer qui en a vu d’autres…

2

La deuxième partie du spectacle débute par un second test de réceptivité, et Messmer donne la chance à un autre groupe formé de 25 personnes de vivre l’expérience de l’hypnose… et parfois du ridicule! Un autre moment fort apprécié et drôle du spectacle est celui où quatre spectateurs participent sous hypnose à un quiz. L’un est un sportif qui ne cesse de s’entraîner, le second est fâché après l’animateur, la troisième personne doit répondre en chantant de l’opéra et la quatrième, une dame d’âge mûr, est au 7e ciel sur sa chaise au point d’en avoir des orgasmes chaque fois qu’elle parle… le moment bonbon du spectacle à mon avis, alors que le public rit abondamment dans la salle.

1

Après avoir endormi tous ses cobayes sur scène en créant un effet domino où chacun s’endormait l’un après l’autre, il leur a ensuite fait subir une épilation de groupe. Alors qu’un des protagonistes s’épilait, les 24 autres souffraient à sa place. Et pour conclure cette soirée, il nous propose un numéro où il recrée l’atmosphère d’une boîte de nuit dans laquelle il arrive des situations cocasses et absurdes. Messmer poussera l’audace de reproduire la même scène mais à l’envers. Notre cerveau est véritablement fort…

12

Tout au long de la soirée, Messmer s’amuse avec son public et les gens sur scène. Et les spectateurs ne peuvent faire autrement que d’embarquer avec lui dans ce voyage à la fois mystérieux et fascinant. Et à noter que tout est toujours fait dans le respect des spectateurs sur scène. C’est définitivement une soirée divertissante et hors de notre contrôle qui nous est proposée. Vous laisserez-vous tenter par l’univers de Messmer?

Pour en savoir davantage sur la tournée Hypersensoriel de Messmer et connaître ses projets professionnels, consultez son site officiel ou sa page Facebook.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca
Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...