Tapis rouge du film Matthias & Maxime

Un film où l’amitié règne

©Auréa Gamboa/MatTv.ca

Par: Marie Eve Archambault

Lundi soir, c’était une soirée plutôt glamour au Théâtre Outremont où se tenait la première montréalaise du nouveau film de Xavier Dolan présenté par les Films Séville. L’équipe de MatTv s’est entretenue avec les acteurs principaux du long-métrage Matthias & Maxime pour l’occasion.

Pour mettre en contexte nos lecteurs, j’ai demandé au réalisateur et au comédien, Xavier Dolan, d’expliquer le noyau de son projet:

C’est un film d’amour et d’amitié, mais surtout d’amitié. C’est un groupe de jeunes dans la vingtaine qui se posent des questions. Ils vivent une situation qui menace de les diviser, de les séparer et de les éloigner. Évidemment, l’amitié est plus fort que tout. C’est ce qu’on comprend à la fin du film.

Pour ceux et celles qui ont eu la chance de voir en première le film, on remarque rapidement qu’il y a une teinte beaucoup plus humoristique que ces précédents films. En entrevue avec MatTv, Xavier Dolan s’est défendu en disant que l’écriture a suit son flot et que ce projet pouvait peut-être se prêter mieux à l’humour.

Écoute,  il y a toujours eu de l’humour dans mes films. Prenons par exemple Mommy. Pour moi, l’humour et l’émotion ça se côtoie. Ça ne fait qu’un comme dans la vie. Il y en a plus dans ce film-là. Peut-être à cause des interprètes. C’est peut-être aussi en raison de l’amitié qui se prête un peu plus à cela. J’avoue que je n’ai pas posé trop de questions. J’ai écrit un film et il y a des jokes qui en sont sortis. Mes amis me font rire. J’aime mes amis et j’ai écrit pour eux.

Je me suis ensuite intéressée aux personnages que l’on retrouvera dans Matthias & Maxime et à leur expérience sur le plateau de tournage. Voici ce qu’ils ont répondu lors du tapis rouge.

Gabriel D’Almeida Freitas

Peux-tu nous parler du personnage de Matthias? 

Matthias est le personnage qui a connu Maxime dès son plus jeune âge. C’est comme les deux meilleurs amis d’enfance et il y a une gang qui s’est créée autour d’eux. Matthias, à la suite du baiser, devient tout d’un coup super introverti. Il commence à se poser des questions. Je pense qu’il a toujours aimé son ami d’enfance, comme on aime sa famille. Il ne s’est jamais posé de questions. Ils sont très proches. Ils dorment ensemble comme des amis qui ont toujours dormi ensemble. Au moment où il y a eu le baiser, plutôt que de parler à ses amis qui sont très ouverts à cela et qui ne jugeront pas, Matthias se remet en question. Il remet en question ses propres valeurs, ses sentiments et son orientation sexuelle. Cela commence à le troubler et il le vit intérieurement. En conséquence, il s’éloigne de sa famille, de ses amis, de sa blonde et de son travail. Il réagit mal à cela parce qu’il se dit que vers 30 ans, sa vie est faite. On voit souvent des films de l’adolescence à l’adulte, mais rarement de l’adulte à l’adulte. Matthias se pose toutes ces questions jusqu’à la belle finalité du film.

Comment s’est passé le tournage?

Cela a été le plus beau tournage de ma vie. C’était magnifique. C’est tourné avec des amis. Dans les tournages que j’ai fait, on trouve une complicité avec quelqu’un. Quand on embrasse quelqu’un, on fait comme si on était amoureux de cette personne-là. Là, on avait déjà l’amour pré-établi, mais on avait déjà une base claire. On s’aime toute la gang. On la voit l’énergie. Les gens me demandent souvent s’il y a eu de l’improvisation. Il n’y en a pas. C’est juste de l’énergie que l’on apporte de l’extérieur. Xavier écrit tellement bien. Ça été une super belle expérience, on a ri. On était très professionnel. Xavier pensait que ça allait plus déraper que cela, mais quand on disait action, on était là. Avant les takes par contre on niaisait vraiment beaucoup jusqu’au 3,2,1.

Antoine Pilon

Peux-tu nous parler du personnage?

Mon personnage c’est Brass. C’est le genre de jeune chilleur de la gang. C’est le plus rieur de la gang.

Comment s’est passé le tournage?

Super bien! J’étais entouré de mes amis. On était chaperonné par un grand réalisateur, mais aussi un très grand ami. Évidemment, tu peux imaginer comment c’est de créer dans un environnement amical. Ce sont des amis que tu vois à tous les jours. Il n’y a aucune instance que ça pourrait plus optimale. Il y a quelque chose de très confortable. Le stress peut générer des situations malencontreuses. On est constamment bien et entouré de gens qui ne veulent que ton bien et qui pensent aller dans la même direction. Ils veulent tous le même but qui est de faire le meilleur film.

Pier-Luc Funk

Peux-tu nous parler du personnage?

Je joue Rivette. C’est un jeune arrogant et noble. On sent qu’il a fait les bonnes écoles privées. Ses amis, c’est la chose la plus importante pour lui. On sent que dans chaque pointe d’arrogance, il y a de l’amour. C’est vraiment un personnage qui même s’il envoie chier ses amis, on sait qu’il les comprend, qui les écoute et qu’il est là pour eux autres. Ce n’est pas nécessairement dans ce qu’il dit, mais c’est dans la façon qu’il regarde ses amis. C’est ce que je trouve beau de ce personnage-là. Il joue au coq, mais quand ça ne va pas bien, un simple regard suffit pour voir si tout le monde est correct. Et tu dis: Ok, il est humain quand même. Il prend soin de ses amis.

Comment s’est passé le tournage?

C’était hallucinant. C’était l’un des plus beaux tournages de ma vie. Ce n’est pas simplement pour le tournage, mais pour la période de tournage. On ne se posait pas de questions. On faisait un tournage, on était des amis ensemble et on faisait un tournage entre amis. On capotait sur le scénario, on capotait sur nos personnages. Dès le premier jour de tournage, c’était le party chez Shariff qu’on voit dans le film. Ça l’a vraiment soudé l’équipe. On s’est senti bien. La pression est tombée. C’était vraiment un très beau tournage. On se forçait pour offrir la meilleure performance possible, mais ça se faisait de façon naturelle. On ne se posait pas de questions. Les répliques entraient comme dans une espèce de symphonie. C’était super beau à voir. C’est plus facile de jouer avec des amis parce que tu n’es par obligé de créer cette complicité-là. Elle existe déjà. Tu n’as pas peur de couper quelqu’un. Quand tu ne le connais pas, tu vas avoir peur de le brusquer ou de le choquer. Il y a une fine ligne qui existe. Avec tes amis, tu en n’as pas besoin. Tu peux te tirailler avec tes amis, il ne t’en voudront pas. Tu peux les couper, leur crier après ou les insulter, ils ne t’en voudront jamais parce qu’ils le savent que tu les aimes. C’est comme si on avait un filet de sécurité et c’est ce que j’aime de tourner avec des amis.

Samuel Gauthier

Peux-tu nous parler du personnage?

Mon personnage c’est Frank. Je n’aime pas dire le chest-bras, mais c’est lui qui a l’enveloppe corporelle assez physique si on veut. Ce n’est pas celui qui parle le plus souvent. C’est celui qui accumule beaucoup. Il n’extériorise pas nécessairement ses émotions jusqu’à temps qu’il explose. Je ne veux pas vous en dire plus, mais oui, c’est une personne qui garde beaucoup à l’intérieur ses sentiments. Il est beaucoup plus dans l’écoute que dans le parler. On ne sait pas trop ce qu’il va faire dans la vie. On sait qu’il va vivre sa vie et qu’il ne va pas trop chialer. Il se laisse un peu aller. On imagine qu’il travaille dans la charpenterie-menuiserie. On ne sait pas trop. On sait que c’est un personne physique et c’est quelqu’un de vraiment profond que j’ai aimé joué.

MatTv: Tout est dans le non-dit.

Oui, exactement. C’est totalement dans le non-dit. Ça se voit tout au long du film. Ça va exploser tout au long du film à cause du non-dit qui est peut-être un peu trop long. Oui, bonne remarque.

Comment s’est passé le tournage?

Incroyable. D’avoir eu la chance de travailler avec Xavier qui est un ami avant. Comme je l’ai dit tout à l’heure, ça simplifie d’une façon notre travail en tant qu’acteur de travailler de cette façon avec le réalisateur. Il sait exactement ce qu’il veut et il sait comment l’obtenir aussi. On dirait que ça simplifie ton travail parce que que ce soit par le plan de caméra utilisé, la mise en scène, la musique, l’ambiance qu’il met, ça finit par sortir exactement comme il le veut et puisqu’il a une vision extraordinaire, ça finit toujours pas bien aller.

Adib Alkhalidey

Peux-tu nous parler du personnage?

Mon personnage c’est le pot dans la gang d’amis qui est arrivé en dernier. C’est le plus comique dans la gang sans être le blagueur en tant que tel. C’est plus dans sa personnalité. C’est le genre de gars qui parle la bouche pleine sans remarquer qu’il est un peu disgracieux. Mais en même temps, c’est un universitaire.

Comment s’est passé le tournage?

Pour moi, c’était différent du reste du groupe parce que tout le monde se connaissait très très bien. Et moi, je ne connaissais pratiquement personne. Je les connaissais évidemment de noms ou je les croisais dans des événements. Pour moi, c’était d’intégrer un groupe tissé serrer. C’était pas mal ça mon expérience. C’était d’essayer d’être à la hauteur de la chimie qui était déjà très existante dans ce groupe-là et qui transparaît dans le film. C’est le fun parce que je jouais un personnage qui n’est pas du tout moi. Moi, je ne suis pas un gars extraverti. Je ne suis pas aussi loufoque que lui. De vouloir intégrer ce groupe-là, ça m’a permis de découvrir une autre facette de ma personnalité.

Catherine Brunet

Peux-tu nous parler du personnage?

Mon personnage c’est une collègue du personnage de Maxime. Elle travaille au bar avec lui. Il y a un petit plus que l’on peut sentir. Je ne veux pas en dire trop, mais c’est un personnage sympathique. On parle des amitiés que l’on fait dans d’autres milieux et qui peuvent devenir de très belles amitiés.

Comment s’est passé le tournage?

C’était merveilleux. Déjà de faire un film avec Xavier Dolan  qui est un grand réalisateur que j’admire énormément et dont j’aime la façon qu’il travaille. Travailler avec un ami, il n’y a rien de plus beau et de plus le fun. Je dirais plutôt de travailler avec DES amis. Il n’y a pas juste Xavier. Ce sont mes frères. C’est incroyable.

Le film Matthias & Maxime de Xavier Dolan sortira en salle dès vendredi prochain, le 9 octobre 2019.

Crédit photo: ©Auréa Gamboa/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...