destiny-2-1

#MatPlusUltra : violence et romance

Beta et surprises

destiny-2

© Bungie

Par : Martial Genest

Le 21 juillet dernier, 2 jeux vidéo ont enflammé les réseaux sociaux. Après l’accès limité permis aux personnes ayant fait la pré-commande  de Destiny 2, l’accès au beta était ouvert au grand public pour les consoles PS4 et Xbox One seulement, le beta pour PC sera seulement disponible en aout prochain. Mais le second qui a pris bien des gens par surprise est Dream Daddy : A Dad Dating Simulator.

Destiny 2

Depuis les premières mentions d’une seconde version du jeu Destiny de Bungie, j’avais hâte d’en faire l’essai. Ayant bien aimé le premier volet, j’étais quelque peu impatient de voir ce que nous réservait celle-ci. Après avoir fait l’essai du premier volet de la campagne, il est possible de faire l’essai d’un assaut en équipe avec 2 autres joueurs et je dois affirmer qu’il y a un certain temps d’adaptation d’une version à l’autre. Je n’ai pas fait l’essai des joutes contre d’autres joueurs, car je garde cette énergie pour lors de la sortie officielle du jeu. Je peux vous confirmer ne pas être déçu et maintenant, il ne me reste qu’à attendre le 6 septembre pour sa sortie.

ddadds

© Game Grumps

Dream Daddy : A Dad Dating Simulator

Dream Daddy : A Dad Dating Simulator, aussi connu sous l’acronyme DDADDS, est quasiment passé sous le radar, car à première vue, qui serait intéressé à jouer au romantique et de courtiser un des 7 mâles disponibles? Ce jeu n’est pas pour les homophobes, car dès le début, le joueur doit créer son identité ou son dadsona et puis commence la création de son historique avec sa jeune fille en répondant à un choix de questions tout en regardant des photos familiales, juste avant le déménagement dans leur nouvelle maison. L’utilisation de l’homosexualité et des relations amoureuses entre hommes est quelques chose de très rafraichissant et la profondeur des personnages est excellente, il est parfois plus facile d’aborder certains sujets par différents médiums, et le jeu vidéo démontre qu’il ne sert pas seulement à la violence. Bravo à la firme Game Grumps pour ce courage et espérons que d’autres feront de même. Le tout est bien présenté avec une touche humoristique et le tout est rempli de jeux de mots. Son seul point négatif, est qu’il existe seulement en version anglaise. Étant donné sa popularité, il y aura peut-être une firme qui tentera sa chance de la traduire?

Elles ne sont pas de grosses boites comme UbisoftElectronic Arts ou autres, et n’ont souvent pas l’aide d’un grand département de marketing pour faire leur promotion. Mais depuis quelques temps, j’ai le plaisir de découvrir les jeux des firmes indépendantes, souvent appelés les indie games. Ce mouvement d’indépendants génère assez de curiosité que des événements, tel que le Comiccon de Montréal, leur réservent un grand espace sur le plancher d’exposition principal. Les créations indépendantes sont parfois des petits joyaux que nous manquons la chance de découvrir. Gardez un œil sur #MatPlusUltra, car j’aurai bientôt une création québécoise à vous présenter.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...