#MatPlusUltra: Starlink Battle for Atlas

Avec ou sans accessoires 

starlink-battle-for-atlas

©Ubisoft

Par : Martial Genest

Des studios d’Ubisoft Toronto nous provient le tout nouveau jeu d’aventures interstellaires Starlink Battle for Atlas. Celui-ci est disponible depuis le 16 octobre sur Xbox One, PS4 et Nintendo Switch. Sur cette dernière console, le vaisseau Starfox Arwin et le pilote Fox McCloud sont disponibles en exclusivité. Mon évaluation pour ce jeu a été faite avec la version digitale pour la Nintendo Switch.

Pour clarifier le tout dès le départ, je n’ai pas fait l’essai du support et des autres pièces de plastique. Mon évaluation est basée sur le jeu seulement et non les accessoires. De plus, il n’est pas nécessaire d’avoir les vaisseaux, les pilotes et les armes pour jouer au jeu. Dès son lancement, le choix de prendre la version physique ou digitale nous est offert.

Ce qui se remarque très vite est la qualité des graphiques, sur un téléviseur haute définition. On note une bonne différence entre cette image et celle que l’on retrouve sur l’écran de la console. Puisque le mode coopératif est seulement disponible lorsque la Switch est dans son socle, il est à espérer que cet aspect du jeu ne vous importune pas trop. Le jeu requiert une certaine adaptation de la part du joueur. Puisque les ennemis changent et qu’ils ont de différentes faiblesses, il faut donc souvent changer les armes de son vaisseau, pour exploiter cet avantage ou pour résoudre l’énigme de la tour afin d’en retirer le butin.

Avec la partie exploration et les combats spatiaux, le jeu est très divertissant. L’histoire, de son côté, n’est rien de nouveau, mais cette recette a déjà fait ses preuves. La transition entre l’atmosphère d’une planète et l’espace galactique est fluide et vice-versa et le tout, sans aucun temps de chargement visible. L’aventure semble se passer sur deux temps; au départ, on semble être dans une phase d’initiation aux différents éléments du jeu, mais lorsque débute la seconde phase, le tout semble être du pareil au même, mais avec une certaine urgence, car on se doit de reprendre le contrôle des planètes en éliminant les force de la Légion.

Si vous choisissez la version physique, je vous recommande de faire l’achat d’un bac de rangement pour serrer toutes les pièces après les sessions de jeu pour éviter d’en perdre, car avec un coût de 39,99 $ par vaisseau , 14,99 $ par duo d’armes et 12,99 $ par pilote, mieux vaut les protéger. Malgré un niveau de graphique sous le nouveau standard établi par les compétiteurs, le jeu fera tout de même bien des heureux et offrira plusieurs heures de plaisir seul ou en équipe.

Note 6.5/10

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...