#MatPlusUltra : R6 Siege Invitational

À l’assaut de la Place Bell

 ©Martial Genest/MatTv.ca

Par : Martial Genest

Les amateurs de Rainbow Six Siege s’étaient tournés vers la Place Bell pour le R6 Invitational et voir qui allait lever le marteau et être couronné champion de l’année 3.

Ce tournoi du jeu Rainbow Six Siege, qui réunit les gagnants des tournois majeurs et mineurs de l’année, a pour but de choisir le champion des champions et de préparer l’année suivante. Le sport électronique ou le eSport est un événement qui gagne de plus en plus en popularité, et les sommes lors des tournois majeurs sont souvent dans les millions de dollars. Tel était le cas le weekend dernier avec 2 millions de dollars en devises américaines, que les 8 équipes présentes allaient se partager, dont le prix de 800 000 $ pour les champions. Pas mal du tout pour un weekend. Sans prix et juste pour le plaisir, il est possible de croiser des gens costumés en leurs opérateurs favoris.

Puisque c’est la célébration de l’année qui se termine et le lancement de celle qui débute, les membres d’Ubisoft ont dévoilé à la foule ce qui les attendait pour l’année 4. La saison 1 connu sous le nom de Burnt Horizon, dévoile deux nouveaux opérateurs, Gridlock pour les attaquants et Mozzie pour les défenseurs. et un nouveau théâtre d’action Outback situé en Australie. Le changement majeur est chez les développeurs d’Ubisoft; ils seront maintenant divisés en cellules pour s’occuper d’aspects spécifiques du jeu et des demandes de la communauté. J’ai eu le plaisir de rencontrer Alexandre Rémy, directeur de marque pour Rainbow Six Siege chez Ubisoft Montréal.

J’ai joué au jeu Rainbow Six depuis le début des années 2000, après près de vingt ans qu’est-ce qui fait que la franchise Rainbow Six soit toujours aussi populaire?

C’est une franchise qui a maintenant plus de vingt ans d’existence, puisque le premier Rainbow Six c’était en 98 par un studio nord-américain du nom de Red Storm et qui avait fait naître un nouveau genre de jeu, le jeu de tir à la première personne, mais tactique, en équipe et plus lent, car il faut regarder partout, très différent de ce qui existait à l’époque, le jeu de tir plus rapide, comme Quake. Donc on se retrouve plus de vingt ans plus tard et nous voilà avec Siege, où l’ennemi n’est pas une intelligence artificielle, mais bien des gens de partout dans le monde.

Les changements comme la playlist donnent l’impression qu’Ubisoft écoute la communauté des joueurs de Rainbow Six Siege? 

Le newcomer playlist est l’introduction pour les nouveaux joueurs sous le niveau 50, ils joueront ensemble, sans avoir des gens de plus haut niveau venir polluer cette playlist. Les changements que nous avons faits avec les devs, permettent de faire ces changements, il y a toujours une certaine réticence aux changements, car ils choquent, mais s’ils n’existaient pas il y aurait une forme de sédimentation, donc on bouscule les joueurs avec ces changements que l’on apporte à chaque saison, ce qui demande à ces mêmes joueurs de changer leurs habitudes et de s’adapter aux nouveaux éléments du jeu.

Les amateurs ne s’étaient pas déplacés pour seulement savoir ce que la quatrième année de Rainbow Six Siege leur réservait, mais bien pour assister au championnat qui opposait G2 esports à Team Empire. Après un premier match qui a nécessité 22 rondes, pour voir G2 esports remporter celui-ci par la marque de 12 à 10. Le tout semble avoir demandé beaucoup de Team Empire, car après avoir forcé la tenue de plusieurs rondes supplémentaires lors du premier match, ils ont semblé être à court de souffle et la machine qu’est G2 esports, est passé sur Team Empire comme un rouleau compresseur sans jamais regarder derrière.

Crédit photo : ©Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...