#MatPlusUltra : Luke Cage

Et Harlem obtient son héros

marvel-luke-cage-

©Netflix

Par : Martial Genest

Luke Cage fera sa seconde apparition dans une série de Netflix le vendredi 30 septembre, avec l’arrivée de sa première saison, et ce, au complet le jour du lancement. Donc voici enfin, après Jessica Jones, qu’un autre héros plus obscur de Marvel, trouve sa niche sur cette chaîne spécialisée de diffusion en continu.

C’est en novembre 2013 que Marvel/Disney annonçait que Netflix présenterait les miniséries The Defenders avec pour membres Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist. La sortie de la minisérie du groupe étant prévue pour 2017, il restera donc celle de Iron Fist après celle-ci.

Le personnage de Luke Cage n’est pas le typique superhéros ayant reçu ses pouvoirs par accident, on pourrait même dire que celui-ci fait partie du groupe sélect d’antihéros, tels que Wolverine, Ghostrider et même Deadpool. L’origine de Luke Cage est celle d’un homme incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis et des expériences faites sur lui durant son séjour en prison lui ayant donné ses pouvoirs.

Après la destruction de son gagne-pain dans la saison 1 de Jessica Jones, celui-ci décidera d’aller s’établir plus au nord de Manhattan, plus précisément dans Harlem. C’est dans ce quartier que notre héros devra trouver une façon de défendre les membres de la communauté, lui qui avait déclaré « ne pas vouloir attirer l’attention ».

Les séries de Marvel sur Netflix sont plus sombres et avec des personnages d’une grande complexité. Celles-ci ne sont pas destinées pour un auditoire de tout âge, malgré que les films au cinéma sont classés 13+, les parents amenant leurs jeunes enfants ne seront pas jugés pour autant, mais il est fortement recommandé d’attendre que les enfant soient au lit et dorment profondément avant de s’asseoir pour écouter ces épisodes.

Puisque la saison complète sera disponible dès vendredi, et que la température est à la baisse, il sera fort probable que j’aurai terminé celle-ci en deux à trois sessions. Je vous souhaite donc un bon visionnement!

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...