#MatPlusUltra : Kona

Du indie avec un touche amérindienne

Kona

© Parabole

Par : Martial Genest

C’est le 17 mars dernier que le jeu de Parabole, Kona, faisait son entrée dans l’arène du jeu vidéo, et avec des sorties comme Zelda : Breath of the Wild et Horizon Zero Dawn, il était très courageux pour Ravenscourt et Parabole de faire le lancement à ce moment.

Le Québec se démarque de plus en plus dans le monde du jeu vidéo avec les grands comme Ubisoft, WB Games, Eidos, Square Enix et Gearbox, mais il y a aussi une multitude d’indépendants tentant, eux aussi, de faire leur place et de prendre une part du gâteau. Il est possible lors de la tenue du Comiccon de Montréal de se rendre dans la section « Indie » et de voir ce que certains d’entre eux nous réserve.

Malgré la forte présence de ces grands studios, la présence de Montréal et du Québec est quasi inexistante dans les jeux vidéo, mais voilà enfin, avec l’arrivée de Kona, non seulement le jeu est-il conçu par une firme du Québec, mais l’histoire se déroule dans le nord du Québec, et la narration, par Guy Nadon, donne à celui-ci une saveur encore plus locale.

Dans ce jeu, vous êtes Carl Faubert, un vétéran de la guerre de Corée devenu détective privé à Montréal, en route pour rencontrer un riche industrialiste voulant que vous enquêtiez sur du vandalisme à son domicile. Votre aventure débute lorsque vous êtes sur une petite route de campagne par une belle journée d’octobre. Souvenez-vous que pour résoudre le mystère de Kona, il vous faudra survivre. Le Québec des années 70 est bien représenté et il est possible de reconnaître plusieurs éléments d’époque, ce qui démontre une très grande recherche des concepteurs et le souci qu’ils ont du détail.

Nous avons essayé la version PC (Windows) de Kona, mais celui-ci est aussi disponible sur Mac OS, Linux, Xbox One et PS4. Après quelques heures, je n’avais pas encore complété l’histoire. Il y a plusieurs façons de déjouer les différents pièges et même certaines permettent de déverrouiller des exploits, ce qui donne au jeu une valeur accrue, car plusieurs joueurs sont tentés de rejouer aussi souvent, jusqu’à réussir tous les exploits et obtenir tous les trophées.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

 

Vous pourriez aussi aimer...