#MatPlusUltra : GNéthiQC

Joindre pédagogique et ludique 

gn3

© Martial Genest/MatTv.ca

Par : Martial Genest

C’est à l’école secondaire Père-Marquette qu’avait lieu, samedi le 8 avril dernier, la toute première convention de jeux de société et de jeux de rôle GNéthiQC. C’est en partie grâce à un partenariat entre l’établissement et le comité organisateur de cette aventure qu’a pu naitre GNéthiQC. Le principe est simple : l’intégration du jeu pour aider les jeunes dans leur apprentissage scolaire.

Le jeu prend de plus en plus de place dans la vie des jeunes aujourd’hui, peu importe la forme dans lequel il est présenté. Jeu vidéo, jeu de société et jeu de rôle ont tous une certaine présence dans la vie de ceux-ci. Le jeu est aussi une façon de créer des liens d’amitié entre personnes partageant un même intérêt. Le « GN »  est l’acronyme pour grandeur nature. Cousin du jeu de rôle de table, celui-ci se déroule normalement lors d’une soirée et même lors d’un week-end complet. Le jeu de rôle grandeur nature permet au joueur de personnifier de façon plus théâtrale que le jeu de rôle de table, plusieurs joueurs vont prendre un temps fou à confectionner le costume pour cet événement ou même faire l’achat d’un costume préfabriqué chez un détaillant d’Epic Armoury Unlimited tel que Les Artisans d’Azure. Contrairement aux « cosplayers », ceux-ci créent un costume représentant leur personnage tout en leur permettant de jouer parfois dans des conditions plus difficiles qu’une simple convention.

gn5

Lors du GNéthiQC du week-end dernier, nous avons pu voir un grand choix de jeux, passant du jeu de société de base, par le jeu de stratégie, au jeu de rôle de table et grandeur nature et sans oublier les jeux tels que Warhammer 40K et des Space Marines, où le talent de modéliste des joueurs fait partie intégrale du jeu. Aussi présente la firme Hérole qui a modifié le jeu de rôle grandeur nature et peut créer une immersion complète pour tous.

Comme nous l’a mentionné Joseph Corbin de GNéthiQC, « il y aura des conférences et des ateliers sur l’estime de soi et combattre l’intimidation par le jeu. », la présence d’un conférencier sur les différents arts martiaux à travers les âges, qui furent découverts par la lecture et traduction d’anciens traités de guerre. Ceci devient une valeur inestimable pour celui qui tenterait de créer un jeu avec le plus de réalisme possible pour ce qui est des combats. Ne nous le cachons pas, le jeu de rôle fut très longtemps un terrain réservé aux joueurs masculins, mais depuis quelque temps, la présence féminine est de plus en plus visible et appréciée. Selon certaines, « si on laissait les gars décider, tout finirait en combat à la mort ». La présence de la femme dans le jeu de rôle est passé bien vite de la serveuse aux mœurs légères ou de la gente dame en détresse à la guerrière impitoyable et rusée.

La faiblesse de cette première aventure fut tout simplement un léger manque de publicité. Un contenu de la qualité, assemblé par les organisateurs, a un grand potentiel et serait la niche annuelle parfaite pour lancer la saison des événements grandeur nature.

Crédit photo : Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

 

Vous pourriez aussi aimer...