#MatPlusUltra: Gears 5

Pas un grain de sable dans l’engrenage

© Microsoft

Par : Martial Genest

Disponible depuis le 10 septembre dernier, Gears 5 est le plus récent et sixième jeu dans la série Gears of War, il est aussi le second opus des studios The Coalition publié par Microsoft Studios.

Dans Gears 5, le joueur retrouve JD Fenix, Del Walker, Kait Diaz et Marcus Fenix, le père de JD. Le groupe se rend dans les ruines d’Azura sous les instructions de Baird pour faire décoller une fusée et ainsi placer en orbite un satellite, et ce dans le but de restaurer le réseau de satellites du Hammer of Dawn, une arme hyper puissante pouvant anéantir de grandes populations. Le tout se fait bien sur, sans l’approbation de la Première Ministre Jinn.

Il n’y a aucun doute, Gears 5 est la suite directe de Gears of War 4 et même certaines scènes rappellent au joueur certains événements distincts incluant la mort de la mère de Kait. Pour le scénario du mode campagne, un spectateur ayant regardé le déroulement du prédécesseur peut le vivre comme une bonne suite à un film de science-fiction. Quoique le jeu ne soit pas du type open world comme le sont de plus en plus de jeu, la présentation de l’histoire et des objectifs est assez intéressante pour garder le joueur accroché et l’aide à vouloir poursuivre pour connaitre la suite. Pour les joueurs aimant faire plus que simplement se promener et tirer sur tout ce qui bouge, il y a plus de 90 items à collectionner, et certain d’eux sont même des anciennes reliques d’armes. À mon expérience ces items ont ajouté grandement au plaisir de faire les différents actes et chapitres de l’histoire.

Un élément que j’ai apprécié dans Gears 5, est le petit robot de soutien et le fait d’avoir à trouver des composants pour faire des mises à jour et faire ainsi progresser ses capacités, en choisissant celles-ci dans son arbre de développement. Il est donc possible de faire la campagne à plusieurs reprises avec un robot de soutien très différent d’une fois à l’autre.

Pour les gens qui avaient, comme la version ultime de Gears 5, il me fut possible de partir à l’aventure le vendredi 6 septembre, mais avec le Dreamhack à Montréal ce weekend-là, je n’ai que fait un léger tour par curiosité. J’ai eu la chance, comme plusieurs autres joueurs, de faire l’essai du mode coopératif au kiosque de Xbox Canada lors du FanExpo Canada à Toronto, et quoique mon essai fût avec des joueurs que je ne connaissais pas auparavant, j’ai bien aimé mon expérience.

Pour le mode multijoueur, je n’ai pas encore fait l’essai, mais j’ai regardé quelques matchs sur Mixer. Ayant déjà vu Gear of Wars en eSport lors du premier Northern Arena au Centre Bell, j’ai bien hate de suivre une compétition officielle dans lequel les éléments de Gears 5 seront ajoutés. Une autre innovation est que Gears 5 est le seul jeu à supporter complètement l’adaptive controller de Xbox

Pour les fins de l’évaluation la console Xbox One X fut utilisée. La copie de Gears 5 Ultimate fut une gracieuseté de Xbox Canada.  Si vous n’avez pas encore votre copie de ce jeu, il n’est pas trop tard. Gears 5 est disponible sur Xbox One et PC. Il est aussi disponible avec la Game Pass et la Game Pass Ultimate.

Note: 8.5/10

Crédit photo de la couverture : © Microsoft

Vous pourriez aussi aimer...