cover_MaryPoppins-2

Mary Poppins : magique et magnifique

Moment de pur bonheur qui réchauffe le cœur 

IMG_2094

©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par : Marie-Hélène Amyot

C’est par une chaude soirée pluvieuse que Mary Poppins a accueilli la foule au Théâtre St-Denis dans le cadre de la première médiatique. Pour l’occasion, plusieurs personnalités du milieu artistique s’étaient données rendez-vous. C’est donc sous des parapluies à l’effigie de la comédie musicale qu’elles ont défilés sur le tapis rouge, avant de prendre place et de s’envoler vers le pays de l’enfance en compagnie de l’attachante nounou.

Gilbert Rozon l’a dit : «Voici donc Mary Poppins, la plus ambitieuse comédie musicale jamais présentée par Juste pour rire. Tout y est impressionnant : tant la mise en scène, la scénographie, les chorégraphies, les chansons, que le nombre d’artistes et leur immense talent. Tout est là pour vous faire vivre des moments inoubliables.» Et en toute honnêteté, pour avoir vu La mélodie du bonheur, Hairspray, Rock N’ nonne et Grease, je peux vous dire que Mary Poppins est une sorte de cerise sur le sunday. Au fil des ans, j’ai l’impression d’assister à un crescendo de merveilleux et de magie.

IMG_1954

Produite pour la première fois en français, la comédie musicale n’a rien à envier à la production américaine à laquelle j’ai assisté il n’y a pas si longtemps. Ingénieuse au niveau des décors, poétique de par les chansons et la mise en scène, Mary Poppins impressionne et subjugue. Et si vous avez conservé votre cœur d’enfant, les petits tours de passe-passe de la nounou, interprétée par la plus que talentueuse Joëlle Lanctôt, vous mystifieront. René Simard, interprète de M. Banks, est en voix et en pleine forme. Tel un vin, il se bonifie avec les années. Dans le rôle de son épouse Winifred, la touchante Élysabeth Rivest ainsi que Jean-François Poulin, qui campe le personnage de Bert, sont pour moi de belles découvertes. Et que dire des enfants, Alexandra Sicard et Alessandro Gabrielli ont joué avec vérité et chanté de façon impressionnante. Mention spéciale à Claire Jacques qui s’est méritée un tonnerre d’applaudissements après une tirade plutôt comique. Et que dire de la touche burlesque que l’on retrouve lorsque Robertson Ay, Isabeau Proulx-Lemire, est laissé à lui-même dans la cuisine… Hilarité générale dans la salle.

À plus d’une reprise, les spectateurs ont bondi de leur chaise, emporté par l’enthousiasme causé par la beauté des numéros, notamment lorsque les personnages se rendent à la boutique à mots; la chorégraphie endiablée vous les enlèvera de la bouche, de même que celle des ramoneurs. Elle vous fera assurément taper du pied. C’est donc sans hésitation que je vous invite à aller à la rencontre de Mary Poppins et à vous laisser impressionner par la poésie, les chansons, la magie, l’humour et la beauté du message derrière cette magnifique histoire.

Crédit photo : ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Texte révisé par : Louise Bonneau

Vous pourriez aussi aimer...